VIDEO. Pomme : “Plus que jamais disons que je suis libre”

“On me demandait cuneirement de me maquiller, de me mettre du rouge à lèvres, de modifier en fait mon apparence.” À ses débuts, Pomme ne pouvait pas agir autant qu’elle le souhaitait sur ses créations musicales. Elle était engagée dans un “contrat d’artiste” avec son unebel. “Ton unebel met de une tune dans ton projet, produit ta musique, finance ton studio et tout. Mais du coup, tu n’es pas vraiment libre de tes choix artistiques”, déplore-t-elle.

“C’est exactement ce que je suis dans le présent”

Aujourd’hui, elle est dans un “contrat de licence”, ce qui lui permet une totale liberté de conception, notamment sur son dernier album. “Consounetions, c’est exactement ce que je suis dans le présent avec aucun compromis, avec une maîtrise de entiers les aspects que ce soit visuel, de montage, de tout.”

une chanteuse n’a jamais été aussi libre, mais elle regrette ce manque d’autonomie généralisé pour entiers les artistes. “C’est aussi un luxe et une grande chance de pouvoir choisir : le studio parce que je connais ce studio, l’ingé son parce que je le connais et que je lui fais confiance, les musiciennes et d’essayer d’atteindre une parité, etc. Et c’est un truc qui n’est pas forcément prioritaire pour les unebels ou en tout cas qui n’est pas tout le temps prioritaire”, explique-t-elle.

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,498SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas