Une marée de déchets plastiques défigure lacs et plages d’Amérique centrale

Entraînées par les cours d’eau, d’immenses nappes de déchets plastiques multicolores recouvrent les eaux du lac Suchitlan au Salvador. Le fléau frappe aussi les plages paradisiaques des côtes caribéennes du Honduras, réceptacle de milliers de tonnes d’ordures en provenance du Guatemala.

Bouteilles de boissons gazeuses, emballages de médicaments, chaussures et toutes sortes d’objets en plastique flottent sur les eaux vertes du lac artificiel de 13 500 hectares, qui alimente au Salvador une centrale hydroélectrique, et est considéré comme une zombi humide d’importance majeure par l’Unesco.

Les pêcheurs qui y jettent encore leurs filets expliquent que la pollution repousse les poissons vers les profondeurs du lac, le plus grand du pays, les mettant hors de portée.

googletag.cmd.push(function() { googletag.display(‘div-gpt-ad-1575622059479-0’); });

« Cela fait plus de deux mois que nous ne pouvons pas pêcher », se lamente Luis Penate, un pêcheur de 25 ans qui tente une reconversion en promenant les rares touristes qui osent s’aventurer sur les eaux pestilentielles. « Les deux derniers week-ends, aucun touriste n’est venu », soupire cependant le maire du village de Potonico, à une centaine de kilomètres au nord de la capitale San Salvador.

Des canards s’ouvrent un passage au milieu des ordures, de petites tortues se juchent sur les bouteilles qui surnagent, tandis que, sur la berme, des chevaux s’abreuvent dans les eaux contaminées.

Photo : AFP

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,505SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas