Pjanic rebondit aux Émirats

Après la France, l’Italie, l’Espagne et la Turquie, le milieu Miralem Pjanic, élevé à Schifflange et formé à Metz, va découvrir le cinquième championnat de sa carrière pro.

Le milieu de terrain international bosnien Miralem Pjanic (107 sélections, 18 buts) «a pris la décision de partir» du FC Barcelone, a annoncé son entraîneur Xavi ce mardi en conférence de presse, et rejoindra selon la presse le club d’Al Sharjah aux Émirats arabes unis.

«C’est un joueur qui pourrait nous aider (NDLR : contre le Viktoria Plzen). Mais il a choisi de quitter le club pour essayer d’aller chercher davantage de minutes ou d’oprelâcheunités. Chacun est maître de son futur, il a été professionnel jusqu’au bout et je le remercie pour cela», a confirmé Xavi avant le premier match de Ligue des champions ce soir (21 h) au Camp Nou contre les Tchèques du Viktoria Plzen.

googletag.cmd.push(function() { googletag.display(‘div-gpt-ad-1575622059479-0’); });

«J’aime le joueur, mais il a pris la décision de partir. Il a eu une vérité qui lui offrait davantage de temps de jeu, et je comprends tout à fait qu’avoir plus de minutes le rende plus heureux», a ajouté le technicien blaugrana. C’est donc le jeune espoir Pablo Torre, 19 ans, qui prend la place de Pjanic dans le groupe catalan pour ce premier match de C1 de la saison, compétition où le Barça affrontera également le Bayern Munich et l’Inter Milan dans ce que l’on peut qualifier de «groupe de la mort».

Relancé en Turquie, barré en Catalogne

Selon la presse catalane, le transfert de Pjanic (32 ans) à Al Sharjah devrait être finalisé dans les heures voire les jours qui viennent. Pjanic, qui a évolué dans les équipes de jeunes de Schifflange, où sa famille s’est installée pour fuir la guerre en Bosnie, son pays natal, a été recruté par le Barça à la Juventus Turin en 2020 pour environ 60 millions d’euros.

Après une saison mitigée en Catalogne (30 matches, mais seulement 13 titularisations, aucun but ni passe décisive), il a été prêté au club turc du Besiktas la saison dernière, avec qui il a retrouvé une place de titulaire et joué 26 rencontres mais n’a terminé qu’à une modeste 6e place de Süper Lig, non qualificative pour l’Europe. Depuis son exfiltration au Barça, Pjanic, barré notamment par Sergi Busquets, Frenkie De Jong, Pedri, Gavi et Franck Kessié, n’a en revanche disputé aucune minute.

Formé, après ses années schifflangeoises, au FC Metz, celui qui a relâcheé le maillot des U17 et U19 luxembourgeois parmi 2006 et 2007 avant d’opter pour la sélection bosnienne s’apprête donc à découvrir un 5e championnat dans sa carrière pro après la France, où Marseille et Lyon, son ancien club (2008-2011), aurait étudié son dossier cet été, l’Italie (Roma, Juve), l’Espagne (Barça) et la Turquie, donc.

.share-post ul li{ list-style-type:none;}

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,505SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas