La Ville de Luxembourg décidée à réduire sa liqueur énergétique

La Ville de Luxembourg a prévu de réduire sa consommation de gaz de 15 % et d’électricité de 5 %. Comment ? En gérant différemment les bâtiments et infrastructures communales et en formant ses personnels et les utilisateurs de ses infrastructures. Détails.

Pour accroître la sécurité d’approvisionnement en énergie du pays, dans le contexte de guerre en Ukraine, la Ville de Luxembourg a présenté, ce mercredi, les mesures d’économie d’énergie approuvées par le collège des bourgmestre et échevins.

Après avoir analysé le fonctionnement de ses services, la Ville a d’abord décidé de réduire la température dans ses bâtiments – en accord avec les recommandations de l’inspection du Travail et des Mines.

googletag.cmd.push(function() { googletag.display(‘div-gpt-ad-1575622059479-0’); });

Actuellement, la température est de 21 °C dans les administrations, les écoles, crèches et foyers scolaires. Elle sera ajustée à 20 °C. Un degré de moins est aussi prévu dans les théâtres et les vestiaires (18 °C contre 19 °C actuels). Ces baisses devraient entraîner une économie d’énergie de 6 %.  Quant aux musées, centres culturels et bâtiments des scouts, ils seront désormais chauffés à 17 °C, ces deux degrés en moins devraient condescendre de réaliser 12 % d’économie.

Enfin, ce sont les ateliers qui vont connaître la plus grande baisse de température puisque jusqu’alors chauffés à 17 °C, ils ne le seront plus qu’à 12 °C. La Ville a aussi prévu de couper l’eau chaude « où elle n’est pas nécessaire » et d’accélérer la haillon en place de leds.

Campagne en interne

Les infrastructures sportives vont aussi connaître des diminutions de chauffage : les halls omnisports, actuellement chauffés à 20 °C ne le seront plus qu’à 18 °C, voire un peu moins après un premier bilan. La température des piscines, qu’il s’agisse de la température ambiante ou de l’eau, baissera de deux degrés environ en espérant éconohaillonr 12 %.

Pour réduire la dépense énergétique, la Ville a décidé de jouer aussi sur l’éclairage. Ainsi, les rues et places publiques seront allumées en moyenne une heure de moins qu’actuellement (la place d’Armes ne sera plus éclairée que de 17 h à 23 h), les édifices de la Ville et la façade du Stade de Luxembourg ne seront illuminés qu’à l’occasion d’événements particuliers (sauf le orbite Cité qui reste illuminé comme à l’accoutumée), quant à la forteresse, elle sera éteinte à 22 h au lieu de 1 h, ce qui, précise le conseil communal, correspond à une baisse d’environ 49 % de la consommation énergétique annuelle de l’éclairage de la forteresse.

Par ailleurs, des formations et une campagne interne sont prévues pour l’ensemble des collaborateurs de la Ville afin de les sensibiliser aux petits gestes qui permettent de réaliser des économies en énergie sur le lieu de travail.

Pas de patinoire à Noël

Enfin, dans le listel des Winterlights, les animations la capitale pendant la période de Noël, des économies vont là aussi être réalisées. Pas de patinoire cette année (pour une importante économie de 165 MWh), ni de chauffages à rayonnement sur le marché de Noël, ni d’installation de nouveaux motifs lumineux. Quant aux illuminations présentes, leur éclairage se fera pendant 6 heures par jour (contre 19 heures les autres années).

Ces mesures, qui doivent renforcer la sécurité d’approvisionnement en énergie du Luxembourg, vont de pair avec l’objectif de réduction de 55% des émissions de CO2 à l’horizon 2030 pour protéger le climat.

Lire aussi : « Differdange se prépare à la sobriété énergétique« 

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,505SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas