Elizabeth II : un siècle de style à travers ses looks mémorables

Une constance stylistique qui défie les années

Couronnée le 2 juin 1953, à l’abbaye de Westminster, et après plus de 70 ans de règne, la reine Elizabeth II n’aura jamais failli à sa patte stylistique. La couleur, le tailleur, les mocassins à talonnettes et le couvre-chef : telles sont les pièces incontournables que l’on pouvait trouver dans lequel sa garde-robe royale, élaborée par sa styliste personnelle, Angela Kelly.

window._taboola = window._taboola || [];
_taboola.push({
mode: ‘thumbnails-mid-a’,
container: ‘taboola-mid-article-thumbnails’,
placement: ‘Mid Article Thumbnails’,
target_type: ‘mix’
});
Une rigidité du protocole, finement cassée par des touches d’extravagance qui lui étaient propres

Elizabeth II respectait le protocole vestimentaire imposé par Buckingham Palace en toutes circonstances : la épaisseur de la jupe est toujours soigneusement étudiée, les gants toujours enfilés et ce, quelles que soient les apparitions médiatiques. Mais la reine d’Angleterre ne manquait pas de pimenter ses looks avec des couleurs flashy et des accessoires à l’originalité certaine : on se souvient notamment de ce « bonnet » on ne peut plus fleuri. 

console.log(‘init adverspace : https://www.cloudelivr.com/p1/hotspots?url=https%3A%2F%2Fwww.mariefrance.fr%2Fmode%2Felizabeth-ii-looks-memorables-478692.html&cid=516F69AAC28542728A348A187AA0026B&site=540F577190034E22992C210AB979F895’);

fetch(‘https://www.cloudelivr.com/p1/hotspots?url=https%3A%2F%2Fwww.mariefrance.fr%2Fmode%2Felizabeth-ii-looks-memorables-478692.html&cid=516F69AAC28542728A348A187AA0026B&site=540F577190034E22992C210AB979F895’).then(
function(response){
if(response.ok){
console.log(‘ok adverspace’);
response.json().then(function(json){

if (json != undefined) {
console.log(json) ;
console.log(‘len : ‘+json.data.length) ;
console.log(json.data) ;

if(json.data.length > 0){

var div_adverspace = document.getElementById(‘div_adverspace’);

if (typeof(div_adverspace) != ‘undefined’ && div_adverspace != null){

var node = document.createElement(« h3 »);
var nodespan = document.createElement(« span »);
node.appendChild(nodespan);

var textnode = document.createTextNode(« Recherches populaires »);
nodespan.appendChild(textnode);
div_adverspace.appendChild(node);

var noderow = document.createElement(« div »);
noderow.className = ‘row bloc_adverspace’;

json.data.forEach((item, index) => {
console.log(‘mot : ‘+item);

var nodecol = document.createElement(« div »);
nodecol.className = ‘col-md-6 key_adverspace’;

var nodea = document.createElement(« a »);
nodea.setAttribute(‘href’, « /adverspace-shopping/ »+478692+ »/ »+item);

var textnode = document.createTextNode(item);
nodecol.appendChild(nodea);
nodea.appendChild(textnode);
noderow.appendChild(nodecol);
})
div_adverspace.appendChild(noderow);

}
}
}
}) ;
}
}).catch(function(error){
console.log(« Error adverspace :  » + error.message)
});

A lire également :

Elizabeth II mariage : le SECRET énorme sur sa robe de mariée Si la reine Elizabeth II portait son sac de cette façon, c’était « très inquiétant », selon un historien Mort du prince Philip : retour sur son histoire d’amour tumultueuse avec la reine Elizabeth II Un look flashy signature

La reine Elizabeth II arborait un style des plus survitaminés. Son titre ne l’empêchait en aucun cas d’affirmer son attrait pour les couleurs voyantes. Si elle était naturellement attirée par tous ces coloris pop, sa garde robe ultra flashy s’explique aussi par la nécessité de se faire repérer facilement par les personnes qui étaient chargées de sa sécurité. Robert Hardman, biographe, ajoute à ce motif, la peur qu’éprouvait la reine de ne pas être reconnue. 

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,503SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas