[Cyclisme] Le triplé de Richard Carapaz, le sacre de Remco Evenepoel

L’Equatorien Richard Carapaz a remporté en solitaire son troisième succès sur le Tour d’Espagne 2022, samedi entre Moralzarzal et le col de Navacerrada, alors que le Belge Remco Evenepoel n’est plus qu’à une étape de sa première victoire dans un grand Tour.

Le grimpeur sud-américain de la formation Ineos a dompté la dernière étape de montagne, au nord de Madrid, qui comportait cinq cols à 1800 m d’altitude, franchissant la ligne avec huit secondes d’avance sur Thymen Arensman (DSM) et 13 secondes sur Juan Ayuso (UAE).

Destitué de son statut de premier au général au sein d’Ineos après avoir concédé près de 20 minutes à l’issue de la première semaine, Carapaz a résisté au retour du groupe des favoris dans le final samedi.

googletag.cmd.push(function() { googletag.display(‘div-gpt-ad-1575622059479-0’); });

À 29 ans, le champion olympique rafle une troisième victoire, après ses succès sur les 12 et 14e étapes, et s’assure définitivement le maillot à pois de meilleur grimpeur.

Paré de rouge depuis deux semaines, Remco Evenepoel (Quick-Step) s’est lui montré intouchable tout au long de cette 20e et avant-dernière étape, en dépit des attaques de ses rivaux dans les cols de la Morcuera et de Cotos (1re catégorie).

Au général, le Belge de 22 ans conserve plus deux minutes d’avance sur Enric Mas (Movistar) et plus de cinq minutes sur le prodige de 19 ans, Juan Ayuso (UAE).

À la veille de l’arrivée de la Vuelta dimanche à Madrid, «le petit cannibale» est en passe de évoluer le premier Belge à remporter un Grand Tour depuis 44 ans et le sacre de Johan de Muynck sur le Giro en 1978.

Côté luxembourgeois, Bob Jungels (AG2R-Citroën) a pris la 57e place à 17’53 de Carapaz.

(AFP/LQ)

 

 

.share-post ul li{ list-style-type:none;}

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,507SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas