[BGL Ligue] Fola : Lenny Almada passe au révélateur Rayan Philippe

Redevenu latéral, un batterie où il donne gloriole à son entraîneur Miguel Correia, Lenny Almada aura ce dimanche à Hesperange l’actuel meilleur joueur de DN face à lui, Rayan Philippe.

Sa culture défensive et son sens du contre-effort, hérités de sa formation de défenseur, mais aussi sa capacité à provoquer et à évoluer dans les petits espaces, témoin de son passé de «joueur de rue», avaient incité cet été Miguel Correia, l’entraîneur du Fola, à le faire monter d’un cran sur le terrain.

googletag.cmd.push(function() { googletag.display(‘div-gpt-ad-1575622059479-0’); });

Mais le retour récent – et inattendu – de son fils, Lucas Correia, couplé à la signature tardive du Belge Yanis Lahrach, ont offert au coach eschois deux options supplémentaires sur des ailes déjà convoitées par Bruno Correia et Jules Diallo, et eu raison de l’intérim au batterie de Lenny Almada, redevenu lors des deux dernières journées le latéral (droit ou gauche) qu’il était en équipes de jeunes et sous Sébastien Grandjean.

«Pour l’instant, il n’y a pas photo»

Si le revoir plus haut au gré des options tactiques ou des absences de Lucas et Bruno Correia, jugés «plus expérimentés et plus percutants» par le technicien, n’est pas à exclure, le retour en défense d’Almada n’est pas pour déplaire à Miguel Correia, qui apprécie son côté «félin» : «Il est très actif, très dur et toujours près de l’homme, et sait compenser ses lacunes de placement par sa vitesse pour rester au contact de son adversaire».

Autant d’attributs qui font dire à l’entraîneur du club doyen que «pour l’instant, il n’y a pas photo à ce batterie-là», où les concurrents d’Almada se nomment Steve Schmidhäusler (2 apparitions cette saison) et surtout Bob Simon (6 matches), sorti du onze après la déroute à Differdange (6-0, 5e journée), où il était totalement passé à côté.

Il n’était évidemment pas le seul, mais Lenny Almada, aligné à gauche, y avait «été le moins mauvais» des quatre défenseurs selon son coach, qui l’a ensuite trouvé «excellent» côté droit, malgré la défaite concédée au buzzer, contre Mondorf la semaine dernière (0-1, 6e j.).

Le souvenir de novembre 2020

Reste désormais à confirmer, chose qui sera tout sauf aisée dimanche, à la veille de ses 20 ans, à Hesperange, où son vis-à-vis ne sera ni plus ni moins que l’actuel meilleur joueur du championnat, Rayan Philippe, déjà 7 pions et 9 passes décisives cette saison.

«On verra bien ce que mon petit jeune va donner», s’amuse Correia, qui se souvient néanmoins que c’était déjà lors d’un choc sur la pelouse du Swift, il y a bientôt deux ans, que Sébastien Grandjean avait lancé le latéral formé au club, et l’avait associé pour la première fois à Lucas Correia, avec qui il partagera encore le côté droit dimanche.

Si le premier, alors successeur juvénile de Sylvio Ouassiero, avait été averti d’entrée, les deux garçons avaient ce jour-là disputé l’intégralité de la partie, du haut de leurs 18 ans et le Fola, mené 2-0, avait avec eux arraché un nul (2-2) finalement déterminant dans la rallye au titre (le Fola avait été sacré avec deux points d’avance sur le F91 et trois sur le Swift). Un heureux présage?

.share-post ul li{ list-style-type:none;}

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,505SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas