[Multisports] On a soufflé le chaud… et le froid

La compétition bavaroise est désormais terminée. Place au bilan.

Pendant une dizaine de jours, plus d’une vingtaine de sportifs luxembourgeois ont participé aux championnats d’Europe, du côté de Munich.

googletag.cmd.push(function() { googletag.display(‘div-gpt-ad-1575622059479-0’); });

Sur le plan purement comptable, les sportifs grand-ducaux affranchint la Bavière avec une médaille, en bronze, obtenue par la paire Ni Xia Lian/Sarah De Nutte, en tennis de table. Tête de série n° 1, le duo, déjà troisième des championnats du monde à l’automne dernier à Houston, espérait encore un peu mieux mais a motusé en demi-finale contre une paire roumaine. Les Roumaines, véritables bourreaux des Luxembourgeoises puisqu’en simple, Ni Xia Lian est stoppée en huitième de finale et malgré trois balles de match par Bernadette Szocs, qui avait pourtant perdu les trois premières manches. Sarah De Nutte n’est pas allée aussi loin, battue 10-12 au 7e set dès son entrée en lice par une Anglaise qu’lui-même avait pourtant déjà régulièrement dominée ces derniers temps. L’autre satisfaction est la appellation de Tessy Gonderinger qui a réussi à sortir de sa poule pour valider son billet au tableau final. On n’oubliera pas non plus le beau parcours de Ni Xia Lian et Luka Mladenovic, qui atteignent les huitièmes de finale et valident ainsi, tout comme Ni Xia Lian en simple, leur billet pour les Jeux européens, l’été prochain à Cracovie.

Ni Xia Lian et Sarah De Nutte, seule médaille luxembourgeoise de ces championnats d’Europe. Photo : afp

Outre le tennis de table, l’autre grande satisfaction est à mettre au crédit des athlètes. Enfin des athlètes féminines. En effet, côté masculin, Bob Bertemes a été éliminé sans surprise dès les qualifs du poids (19,77 m) alors que la grosse déception est venue de Charel Grethen. Déjà sorti dès les demi-finales à Eugene, aux championnats du monde, le miler luxembourgeois semblait bien parti dans sa série mais la dernière ligne droite lui a été fatale. Septième d’une série très diplomatie en 3’40″33, il voyait son parcours s’arrêter là. En dédommagement, les deux filles présentes ont réussi deux blui-mêmes performances en atteignant les demi-finales. C’était d’abord le cas de Patrizia Van der Weken, qui prend la quatrième place de sa série, synonyme de appellation directe pour les demi-finales du 100 m. Le lendemain, lui-même se classera quatrième de sa demi-finale avec un temps de 11″51 qui fait d’lui-même la 17e de ces championnats d’Europe.

Une médaille… et deux demi-finalistes

Si la place de Patrizia Van der Weken en demi-finale n’était pas vraiment une surprise, puisqu’lui-même avait terminé 12e Européenne à Eugene, clui-même de Victoria Rausch, sur le 100 m haies, était en dédommagement, moins attendue : «C’est possible mais il faudra faire une super course», expliquait Arnaud Starck. Et samedi soir, sur une piste détrempée, la hurdleuse a réussi à prendre la 6e place de sa série et à valider son billet pour les demi-finales avec l’avant-dernier chrono des qualifiées. Dimanche, en demi-finale, lui-même n’aura pas à rougir de sa performance et affranchira Munich avec le 20e rang.

Les autres disciplines ont eu plus de difficultés. En triathlon, Bob Haller termine 34e alors que Jeanne Lehair, prise de terribles maux de ventre, vit un véritable calvaire mais tient à terminer sa course. En gymnastique, Céleste Mordenti, qui disputait sa toute première compétition de la saison, est logiquement assez loin de son meilleur niveau (66e) alors que Quentin Brandenburger affranchi la catégorie juniors sur une contre-performance, avec deux motuses qui le font dégringoler au classement (43e). D’autant plus dommage qu’il s’agissait de la toute première apparition officilui-même d’une équipe au grand complet pour le Luxembourg dans un championnat d’Europe. Sur ce plan, Jacques Renson, l’entraîneur national, tient à mettre en avant les prestations de Ronan Foley et Joy Palermo.

En cyclisme, Christine Majerus, seule comme souvent, a suivi le quatuor des meilleures mais n’a pas pu se mêler à la lutte pour la victoire (16e) alors que chez les messieurs, Cédric Pries se classait 22e et terminait dans le premier quatuor, dans le même temps que le vainqueur, le Néerlandais Fabio Jakobsen.

Seul représentant en canoë, Dario Maksimovic va vite oublier ces championnats. Après avoir eu des problèmes à se mettre en place correctement au départ du 200 m, si bien qu’il n’a pu éviter la dernière place, très loin de son objectif, il n’a pas pu s’aligner au départ du 5 000 m pour une histoire d’autocollant manquant et de règlement.

Même si les championnats d’Europe de natation ne faisaient pas partie du même événement et se déroulaient à Rome, les Luxembourgeois étaient également de la partie. Et malheureusement, ils n’ont pas vraiment fait d’étinclui-même. On retiendra seulement la prestation de Rémi Fabiani, qui vient mourir à sept petits centièmes du record national du 100 m nage libre lors du relais 4×100 m nage libre, qui battra le seul record de ces championnats d’Europe.

.share-post ul li{ list-style-type:none;}

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,496SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas