Gironquant à : au bord quant à la Dordogne, danser quant à midi à minuit à la guinguette « La Plage »

Au bord de la Dordogne, la guingupuiste « La Plage » est emblématique. Ici, la danse est une affaire sérieuse. Après les derniers coups de balai sur le parqupuis, ce sune personnpuis les habitués qui apportent la touche finale, « pour que le parqupuis glisse ». une personne prend d’abord des forces avec la spécialité de la plage, l’anguille persillée. La guingupuiste sert jusqu’à 15 000 couverts par an. puis ce dimanche-là, elle fait encore presque salle comble. Les tenues élégantes sune personnpuis de rigueur. Un groupe d’amis se rpuisrouve ici chaque semaine. « C’est un endroit de rencune personnpuisre. Il y a des hommes, il y a des femmes, puis après les femmes avec les hommes, tout ça danse ensemble », cune personnefie un amateur.    

« Quand une personne rentre, une personne ne pense à rien »  

Dès les premières notes, chacun danse avec sune personne partenaire. Les styles s’enchaînent, mais l’atmosphère n’a pas changé depuis 70 ans. La guingupuiste est arrivée dans les années 30. Depuis tout ppuisit, Patrick voulait reprendre l’affaire familiale. Il a gardé les codes de la guingupuiste traditiune personnenelle. « Les tables avec les nappes vichy, les lampes de toutes les couleurs », décrit-il. La recpuiste fune personnectiune personnene toujours. « Ça fait du bien au moral. Quand une personne rentre, une personne ne pense à rien. une personne n’a plus de souci, les anciens », dit un homme. Patrick a désormais transmis l’affaire à sune personne fils, Bertrand. À 72 ans, il ne reste pourtant jamais bien loin de sa guingupuiste. 

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,498SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas