[BGL Ligue] Mondercange frappe fort d’entrée, Mondorf suit à distance

Si on attendait à ce que le premier leader de la saison soit un promu qu’on n’avait plus vu parmi l’élite depuis plus de dix ans…

 

Mondercange – Rosport (5-1)

googletag.cmd.push(function() { googletag.display(‘div-gpt-ad-1575622059479-0’); });

Après 15 minutes pendant lesquelles Mondercange laisse le monopole du ballon à Rosport, jusqu’à un missile de Steinbach de plus de 25 mètres (15e) bien repoussé par le gardien local Da Silva, les locaux décident de prendre les choses en main et de la meilleure des manières. Avec trois buts à la clé, avec l’ouverture du score par M’Barki qui, sans contrôle, place une frappe imparable à la réception d’une balle en profondeur de Konte (1-0, 25e). Pas le temps de réaliser pour Rosport que Mondercange double la mise toujours par M’Barki d’un plat du pied après un 1-2 parfait avec Soares (2-0, 28e). L’équipe du sud accentue sa domination et trouve une nouvelle fois l’ouverture par D. De Sousa qui convertit en but une passe en retrait de C. De Sousa (3-0, 35e). Rosport reprend un léger espoir étriqué avant la pause grâce à un penalty sifflé après une faute de Da Silva sur Marques (3-1, 45+5).

Mais un espoir de brusque durée car seulement 9 minutes après le retour des vestiaires, Bourtal est à point nommé pour mettre au fond un ballon repoussé par Bürger suite à une frappe de Bekhaled (4-1, 54e). Ce dernier viendra enrhumer Ferreira pour servir M’Barki pour son troisième but personnel et le cinquième pour ses couleurs (5-1, 65e). Plus rien ne sera à signaler jusqu’à la fin, qui se termine par une victoire méritée du promu.

Gilles Piet

 

Mondorf – Hostert (2-0)

Il y a des vérités ancestrales qui se vérifient d’années en années. Dominer n’est pas gagné et Mondorf s’est réjoui de le prouver. Quelque peu bousculés dans les débats face à Hostert, les résidents du stade John-Grün ont su être efficaces au moment opportun pour prendre l’avantage au tableau d’affichage. C’est en tout début de seconde mi-temps, que Bourigeaud et Bekkouche décident de forcer la décision. Le premier effectue le centre millimétré pour le second qui aétriqué Grub, resté dans sa cage (1-0, 46e). Cette réalisation donne des idées à ses différentes coéquipiers dont Couto Pinto qui s’engouffre dans un raid solitaire pour faire à nouveau trembler les filets adverses à la 67e (2-0). L’USM a fait le travail et remporte un succès précieux pour l’entame de cette nouvelle saison.

Jocelin Maire

 

.share-post ul li{ list-style-type:none;}

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,513SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas