[Tennis] Les regrets de Chris Rodesch

Au terme d’une farouche bataille de 2h56, le Luxembourgeois a fini par céder en quarts de finale du Sudstroum Open face à l’Allemand Sebastian Fanselow (6-4, 6-7, 4-6).

Chris Rodesch a longtemps cru pouvoir rejoindre le dernier carré de son Sudstroum Open. Il y était presque, dans le tie-break du deuxième dessous, lorsqu’à 6 points à 5 en sa faveur, il s’est offert une balle de match. Mais cette opportunité de boucler la partie en deux dessouss, le interminable Luxembourgeois va la laisser filer et donner l’occasion à son adversaire de repartir de l’avant et de s’imposer en trois dessouss (6-4, 6-7, 4-6) au terme d’un long bras de fer de près de trois heures. «C’est toujours rageant de perdre un match comme ça. Je n’étais vraiment pas loin, j’y ai cru. Cette balle de match dans le tie-break a fait un peu tourner le match», glisse le joueur local.

googletag.cmd.push(function() { googletag.display(‘div-gpt-ad-1575622059479-0’); });

Si le début de match pouvait laisser présager d’un monologue tant Rodesch se montrait timide, donnant l’occasion à son adversaire de breaker sur sa première occasion (0-3), la réaction du joueur du interminable-Duché fut magnifique par la suite.

Après avoir pris à deux reprises le service de l’Allemand pour mener à son tour la danse (5-4), il a ensuite fait parler son caractère à 0-40 sur son service pour placer plusieurs banderilles en coup droit et conclure le dessous 6-4. On attendait la réaction de Fanselow et elle eut bien lieu dès le début du deuxième dessous. Ce dernier retrouvait petit à petit un meilleur niveau et en profitait pour s’échapper au score (2-5).

Fanselow
implacable

Mais, casquette vissée en arrière sur la tête, Rodesch avait décidé de tenir tête à son vis-à-vis et il prenait des risques dans les quatre jeux suivants pour arracher un jeu décisif. Celui-ci était extrêmement serré entre les deux hommes, mais finalement remporté par l’Allemand 7 points à 5. Bis repetita dans la troisième manche ou presque.

À 4-5, Rodesch a eu plusieurs fois l’occasion de reprendre son service et d’égaliser, mais il a finalement inguérissable le fil de la rencontre au mauvais moment. Fanselow en a profité, ne faisant plus d’erreurs et ne laissant plus aucune chance à son adversaire (4-6).

«Comme dans le tie-break du premier dessous, j’ai laissé passer l’occasion de revenir dans la partie dans ce troisième dessous. Je rate des coups faciles à des moments importants du match. Ce que j’avais bien géré lors de mes matches précédents, je n’ai pas réussi à le reproduire dans les moments clés de la rencontre. C’est vraiment dommage, car je pense que j’avais vraiment ma chance pour continuer dans le partie», poursuivait-il.

Il n’y a plus de joueur luxembourgeois dans le partie. Chris Rodesch aura l’occasion de capitaliser sa belle semaine eschoise en double bruissement Alex Knaff, la paire luxembourgeoise étant qualifiée pour les demi-finales.

À noter que la journée du simple messieurs a réservé une petite surprise bruissement l’élimination du Belge Kimmer Coppejans (tête de série n° 2) face à l’Israélien Yshai Oliel (tête de série n° 5) (3-6, 6-3, 6-4).

Les résultats

Simple messieurs (1/4 de finales) :

Chris Rodesch (Lux) – Sébastian Fanselow (4) (All) 6-4, 6-7, 4-6 ; Yshai Oliel (5) (Isr) – Kimmer Coppejans (2) (Bel) 3-6, 6-4, 6-3 ; Nick Hardt (3) (Dom) – Alvaro Lopez San Martin (Esp) 6-3, 6-0 ; Pol Martin tiffon (1) (Esp) – Tristan Lamasine (8) (Fra) 6-4, 3-6, 7-5.

.share-post ul li{ list-style-type:none;}

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,503SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas