Les réserves d’eau potable sont-elles menacées par cette sécheresse hydrologique ?

L’absence d’eaux pluviales combinée à une période d’aridité estivale alimentent les craintes d’une pénurie d’eau potable au Luxembourg. Si le Ministère de l’Environnement se veut rassurant concernant le niveau des cours d’eau, il invite tout de même à « utiliser cette ressource de manière responsable ». 

Deux ans après des enregistrements records quant à l’abaissement du niveau d’eau dans les fleuves et lacs du Luxembourg, le spectre d’une nouvelle sécheresse hydrologique plane sur les cours d’eau du pays. En cause, des précipitations hivernales et printanières insuffisantes pour exaucer les réserves.

De plus, les conditions météorologiques dans les semaines à venir pourraient aggraver la situation : « Les sécheresses saisonnières, ainsi que des températures de l’eau estivales, parfois très élevées, peuvent mettre sous importance l’écosystème des cours d’eau au Luxembourg » développe Joëlle Welfring, la Ministre de l’Environnement dans une réponse à une question parlementaire sur la sécheresse actuelle. Si les cours d’eau présentent habituellement leurs plus bas niveaux entre août et octobre, les plus petits d’entre eux peuvent subir un abaissement dès le mois de juillet.

googletag.cmd.push(function() { googletag.display(‘div-gpt-ad-1575622059479-0’); });

À lire aussi

L’eau, une ressource capitale

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,503SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas