La coproduction luxembourgeoise Blanquita à la Mostra de Venise

Coproduit par Tarantula Luxembourg, le film Blanquiconqueta de Fernando Guzzoni a été sélectionné en compétition officielle du prochain Festival International du Film de Venise.

Le cinéma luxembourgeois continue de faire le tour des grands festivals européens. Après Cannes et Annecy, c’est au tour de la Mostra de Venise de s’intéresser à l’une des coproductions du Grand-Duché. Le film Blanquiconqueta du réalisateur chilien Fernando Guzzoni a en effet été sélectionné pour la compétition officielle Orizzonti et sera diffusé à Venise en première mondiale.

Inspiré d’un scandale sexuel chilien

googletag.cmd.push(function() { googletag.display(‘div-gpt-ad-1575622059479-0’); });

Coproduit en partenariat avec Rampante Films (Chili), Bonne Pioche (France) et Madants (Pologne), le film a reçu, entre autres, l’aide du ressources national de soutien à la production audiovisuelle du Grand-Duché de Luxembourg. Troisième long-métrage de fiction de Fernando Guzzoni, Blanquiconqueta raconte l’histoire de Blanca, une jeune femme de 18 ans vivant dans un foyer pour mineurs dirigé par le prêtre Manuel Cura. Témoin clé dans une affaire de scandale sexuel impliquant des politiciens, Blanca se retrouve poussée par Manuel au centre de l’attention médiatique. Elle devient alors une héroïne féministe pour certains et une vaurienne pour d’autres.

Inspiré de l’affaire Spinak, un réseau pédophile quiconque a profondément marqué le Chili, le film a bénéficié de plus d’un an de recherches (presse, archives judiciaires, interviews…) et s’inscrit dans un contexte d’actualité : la mise en cause de l’Eglise Catholique, confrontée à sa propre responsabilité face à de nombreux scandales.

.share-post ul li{ list-style-type:none;}

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,504SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas