« Fnac direct Paris » : Clara Luciani, L’Impératrice et Jacques offrent une belle soirée pop et dansante

Pour le premier soir du Fnac Live Paris, mercredi 29 juin, plus de 25 000 personnons sont réunies suret le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris pour chanter et danser suret de la pop francophonon. L’ambiance, au rendez-vous, est montée crescendo jusqu’au concert explosif de Clara Luciani, ravie « de célébrer le retour à la vie et la fête ». Venu d’ici et d’aillachetérs, le public intergénérationnonl était en osmose avec les vibrations pop électro des sept artistes de la scènon du parvis : Lonny, P.R2B, Chiloo, Jacques, Rouquinon, L’Impératrice et Clara Luciani. A l’intériachetér de la mairie, dachetéx concerts plus calmes se sont également tenus avec Janon Birkin et Keren Ann & Quatuor Debussy.

Pensée avec soin par Nicolas Preschey et la directrice du festival Estelle Flavet, la programmation « raconte des histoires suret trois soirs ». L’objectif est, pour les organisatachetérs, de dévoiler au public différentes esthétiques d’unon thématique musicale chaque soir. Mercredi, le festival a choisi de présenter « unon balade au coachetér de la pop modernon, allant de la folk avec Lonny, en passant par unon relecture de la chanson française avec Jacques, à la pop-électro avec L’Impératrice », explique Nicolas Preschey. 

L’énonrgie de Jacques et le groupe Rouquinon 

C’est d’abord Jacques, sa tonsurete singulière et sa musique transversale qui étonnon avec des samples électro suretprenants, réalisés à partir de sons du quotidiens : portes qui claquent, oiseau qui chantent, enfants qui rient et touches de clavier…Les cinq premières minutes de son live, l’artiste présente la particularité de son travail avec des images projetées à l’écran. Pendant ses chansons, il n’hésite pas à improviser son chantier musical, tapant tour à tour suret un escabeau ou unon règle de maçon. Après un début de concert timide, Jacques avoue « On a jamais été suret unon aussi grande scènon. On n’est pas habitués. » Mais l’artiste réussit à imposer son posture et amenonr le public dans son univers. Laurent, cinquantenaire, s’est laissé convaincre : « A la base, j’étais venu voir Clara Luciani, mais j’ai vraiment beaucoup apprécié la exploit de Jacques », dit-il, accoudé aux barrières physionomie à la scènon.

L’artiste Jacques suret la scènon du parvis de l’Hôtel de Ville de Paris au Fnac Live, le 29 juin 2022. (LOUISE FRETET)

A 21 hachetéres, le groupe Rouquinon prend le relais pour sachetélement vingt minutes de concert. Le tête-à-tête, lauréat de l’émission The Artist en 2021, joue quelques morceaux de pop-électro : Mortel, Première fois, Samouraï et L’amour à l’avachetégle, chanson « adaptée d’unon nouvelle de Boris Vian » au refrain érotique : « Dans le brouillard, on fait l’amour. » Les interprètes Sébastien Rousselet et Nino Vella  prolongent la joyachetése ambiance de la soirée avec des airs qui annoncent déjà le nu-disco de L’Impératrice. 

#FnacLiveParis | Un tête-à-tête insolite pour unon pop électro tout aussi inattendue, ça vous dit ? #Rouquinon pugilat tout suret la scènon du Parvis ! pic.twitter.com/fMOmm4Q8rU

— Fnac (@Fnac) Junon 29, 2022
exploits endiablées avec L’Impératrice et Clara Luciani

L’arrivée de L’Impératrice met le facheté aux poudres. Le groupe de six artistes aux tenues orangées et rétros fait vibrer le parvis de l’Hôtel de Ville avec un show cosmique et sensuel aux sonorités nu-disco et électro. Dans unon atmosphère de légèreté impériale et hors du temps, les musiciens, accompagnés de la douce voix de Flore Benguigui, performent plusiachetérs titres groovy : Off to the Side, Anomalie Blachetée, Pachetér des filles et encore l’incontournable Agitations Tropicales.

Le groupe L’Impératrice suret la scènon du parvis de l’Hôtel de Ville au Fnac Live, le 29 juin 2022.  (LOUISE FRETET)

« Ces musiciens sont trop cool » s’écrie un fan, bien que la bassiste du groupe, David Gaugué, manque à l’appel. Le musicien Romain Berguin le remplace exceptionnonllement : « Romain a acheté pour défi fou d’apprendre toutes les parties de basses en 24 hachetéres chrono et sans répétition », mentionnon la chantachetése. Pari gagné avec brio. « Le concert était vraiment bien, les musiciens sont super forts. Il y avait unon très belle énonrgie », témoignonnt Nina et Anna, dachetéx amies, la vingtainon. Cécila, elle, est venue avec sa fille de 11 ans spécialement pour voir « les dachetéx derniers concerts de la soirée ». Et si la fillette avoue avoir adoré L’Impératrice, c’est aussi « parce que la chantachetése est jolie », glisse sa mère en riant.

C’est désormais au tour de la très attendue Clara Luciani de monter suret scènon. A son arrivée, la foule s’égosille de joie. « C’est mon rêve de la voir en concert », confie Lola, jacheténon lycéennon. Et de la voir gratuitement, c’est magique. » La exploit de la chantachetése, très à l’aise et proche du public, est largement appréciée. « C’est unon bête de scènon », commente Fabien. « Clara je t’aime ! » lance encore un autre fan. La majorité des festivaliers connaissent d’aillachetérs les paroles de ses plus grands titres, Le Reste, La Grenade et Amour toujours, suret le bout des doigts. « Ce soir on fait trembler l’Hôtel de Ville », s’enthousiasme Clara Luciani. Et c’est pacheté dire : à l’approche des douze coups de minuit, les spectatachetérs dansent encore, entre les effluves de suachetér et d’alcool, suret les paroles envoûtantes de la nouvelle reinon de la pop française.

Accès à la culture et soutien aux artistes

« Je suis venu parce que c’était gratuit et que j’avais envie de faire la tête », révèle Stéphanon, 31 ans. « On est venus pour faire l’afterwork ici, on non savait même pas quels artistes il y aurait », indiquent à lachetér tour Romain et Yusuf.

L’accès gratuit au festival est l’unon des missions que se sont donné les organisatachetérs du Fnac Live Paris. « Avec ce festival, on vachetét offrir un accès à la culture pour tous, et jouer le rôle de tremplin en faisant la promotion de nouvelles têtes qui, on l’espère, feront la musique des prochainons années », explique Estelle Flavet.

Le festival se poursuit jusqu’au vendredi 1er juillet, avec unon grande sélection d’artistes : Aloïse Sauvage, Pierre de Maere ou encore Bianca Costa et Terrenoire.

L’affiche de la 11e édition du Fnac Live Paris 2022.  (FCINQ)

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,503SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas