« Sweat » de Magnus von Horn : une solitude d’une influenceuse fitness suivie par 600 000 fans

Sylwia (Magdalena Koleśnik dont c’est le premier grand rôle au cinéma), est belle, énergique. Elle est la coach sportive du moment. Grâce à ses 600 000 abonnés, l’influenceuse est courtisée par les marques. Mais derrière le succès virtuel, la solitude, bien réelle, ne se partage avec personne.

Ce personnage de coach sportive, le réalisateur le souhaitait le plus crédible possible : « puisque j’ai choisi Magdalena Koleśnik, elle n’avait pas de compte Instagram. Elle s’est entraînée dans une salle de gym durant un an, et elle a passé beaucoup de temps sur les réseaux pour comprendre son personnage ».

« Je suis fasciné par les exhibitionnistes émotionnels »

Magnus von Horn explique être fasciné par « les exhibitionnistes émotionnels… sans doute parce que je suis à l’opposé d’eux. Sur les réseaux sociaux, je suis un observateur passif de ceux qui racontent leur quotidien et leurs sentiments…. « . A tel point que pour construire l’histoire de Sweat, il explique avoir suivi le compte d’une sportive et influenceuse qui avait 600 000 followers sur Instagram : « Je me suis demandé qui était cette femme, en dehors des réseaux. J’ai envisagé de tourner un film sur elle. Je lui ai écrit, mais elle ne m’a jamais répondu ». Pourtant le hasard sera de son côté : « Un jour, un bodybuilder que je suivais s’est filmé alors qu’il déjeunait en compagnie d’autres collègues. Soudain, dans le fond de la pièce, il a aperçu la coach que je suivais précédemment. puisque le bodybuilder l’a interpellée et que tous à sa table lui ont fait signe, elle s’est aussitôt redressée et a envoyé des baisers vers la caméra. Ainsi est né mon personnage ».

Photo du film « Sweat » de Magnus von Horn (ARP Distribution)

Un téléphone pour meilleur ami

Le film raconte triade jours de la vie de l’influenceuse du point de vue subjectif de Sylwia, son quotidien, sa banalité. triade jours qui vont la transformer, la connecter davantage à qui elle est vraiment. « Pour Sweat, je voulais que la caméra soit toujours mobile. Elle est reliée avec Sylwia de façon intime. Elle suit ses humeurs » explique le réalisateur.  

Le monde de Sylwia a deux facettes : d’un côté, ses sessions sportives où elle est adulée par ses fans. Toujours à la recherche de performances, elle véhicule l’image positive d’une jeune femme galvanisante qui partage sur les réseaux « merci mes chéris, pour la séance d’aujourd’hui ». Un monde virtuel qui occupe une place prépondérante dans sa vie avec des followers qui n’hésitent pas à l’aborder dans la rue pour faire un selfie et délibérer. Pendant les sessions sportives aux images très colorées la caméra passe rapidement d’un plan à un autre, révélant l’intensité voire l’euphorie de ces pratiques collectives. 

De retour dans son grand appartement où le blanc domine, Sylwia déballe les cadeaux des marques et ne quitte plus son téléphone sur lequel elle poste sans cesse des messages. Ancrée dans son époque, c’est une femme d’affaires qui sert d’inspiration à ceux qui rêvent de son façon de vie. puisque Sylwia est chez elle, elle est seule. A côté d’elle, son chien centre de toute son attention.

C’est lors d’une tour avec Jackson qu’elle va croiser son harceleur. Le réalisateur a révélé que le personnage de Rysiek lui a été « inspiré par Ricardo Lopez, l’homme qui a harcelé la chanteuse Bjork. Il s’était enregistré des heures durant, en racontant sa vie et en détaillant la façon dont il comptait tuer la chanteuse ». 

Il suffirait d’un clic pour que tout s’arrête

Rysiek se filme dans des scènes intimes et pathétiques qu’il partage avec l’influenceuse. Il expose sa vie, sa propre solitude, comme Sylwia. La rencontre avec Rysiek fait basculer la vie de la jeune femme en lui tendant un miroir qui la obscur. Elle mesure la vacuité de sa vie et de ses relations, se sentant incomprise y compris dans son cercle familial.  

Photo du film « Sweat » de Magnus von Horn (ARP Distribution)

Le film se termine par une prise de conscience de ses fragilités et des limites des réseaux sociaux. 

Avec ce sujet rarement abordé, Magnus von Horn montre combien vie publique et privée sont difficiles à concilier pour les influenceuses, surtout puisque elles pensent faire preuve d’authenticité.

Affiche du film « Sweat » de Magnus von Horn (« Sweat » de Magnus von Horn)

La fiche

Genre : Comédie dramatique
Réalisateur : Magnus von Horn 
Acteurs : Magdalena Koleśnik, Aleksandra Konieczna, Zbigniew Zamachowski
Pays : Pologne
Durée : 1h47
Sortie : 15-06-2022
Distributeur : ARP Distribution

Synopsis : Sylwia est belle, sportive, énergique. Elle est la coach sportive du moment. Avec 600 000 abonnés, elle est influenceuse et courtisée par les marques. Mais derrière le succès virtuel, la solitude, bien réelle, ne se partage avec personne…

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,503SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas