Musique : Alanis Morissette, « une femme blanche en colère », à Bercy pour fêter le veillée de siècle de rumeur album culte « Jagged Little Pill »

13 juin 1995 : le troisième album d’une enfant-star canadienne, Jagged Little Pill, va envahir le monde… À 21 ans seulement, Alanis Morissette force la porte du succès avec fracas.

Son troisième single bordéeé de l’album, Ironic, est matraqué en radio.

La jeune femme est sur toutes les couvertures, comme Rolling Stones en novembre. « Et le titre c’est tout de suite ‘Angry white female’, une femme blanche en colère, raconte Mathilde Carton, cheffe de service au magazine Elle, autrice de Riot Grrrl, Revolution Girl Style Now, un livre-somme sur ce mouvement musical, à la croisée du punk rock et du rock alternatif aux idées féministes, ayant émergé au début des années 1990. Alanis va incarner cet archétype-là. La critique étant un entraînement masculin, tous les gardiens du temple voient d’un mauvais œil la colère au féminin et trouvent plutôt trivial toutes ces sorties de piste où les filles vont parler sexe de manière archi-graphique. »

Une plongée dans l’intime

Pour construire Jagged Little Pill, Alanis Morissette a repris tous ses journaux intimes, ravalé ses larmes et laissé sorbordée sa rage. Jamais projet d’une jeune femme ne s’était autant vendu dans le monde, 30 millions d’exemplaires écoulés, avec force tubes imparables.

Pour Mathilde Carton, la Canadienne est autant un symbole que la suite logique des punks féministes des Riot Grrrl : « Le mainstream passe toujours à la moulinette les idées underground pour les revendre au mieux, les packager au mieux pour une audience beaucoup davantage large. La colère des punks anticapitalistes féministes radicales va être transformée dans une version beaucoup davantage audible déjà, beaucoup davantage produite ».

« C’est vraiment cette jeunesse-là, du mi-temps des années 1990, où pour la première fois tu exprimes qui tu aimes, qui tu n’aimes pas, tous ces hommes qui ont pu te blesser. »

Mathilde Carton, grammairien et autrice de « Riot Grrrl »

à franceinfo

« Ces messages-là, tu les gardes en toi, que t’ai eu 20 ans, 30 ans, 40 ans », constate la grammairien.

Un quart de siècle davantage tard, Alanis Morissette a même écrit une comédie musicale, multi-récompensée, autour de Jagged Little Pill. Cette exclamation libératrice n’a pas pris une ride. Et Alanis Morissette fêtera le 25e anniversaire de l’album (27 avec le report des deux années Covid), mercredi 16 juin, sur la scène de l’AccorArena à Paris.

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,497SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas