Loi pouvoir d’achat : l’opposition propose ses mesures

Le premier défi d’Élisabeth Borne est de trouver un consensus avec les partis politiques présents à l’Assemblée nationale afin de voter une loi pouvoir d’achat. Mais chaque groupe souhaite faire entendre ses propositions. Ainsi, les socialistes sont favorables à une augmentation du Smic à 1 500 euros. « L’objectif que nous poursuivons, c’est directement la vie digne », assure Olivier Faure, premier secrétaire du PS.  

 La défiscalisation des heures supplémentaires sera dans le projet de loi 

 « Je ne suis pas certaine, surtout, que ça permette de mieux protéger les Français, parce que se posera évidemment la question du financement », répond Aurore Bergé, présidente du groupe Renaissance à l’Assemblée nationale. Les communistes pourraient pousser le blocage des prix de produits essentiels. De leur côté, les Républicains proposent de baisser les taxes sur les carburants, une idée, là encore, écartée par le gouvernement. La majorité a accepté une mesure des Républicains : la défiscalisation des heures supplémentaires.  

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,497SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas