Après le repli sur soi né de la maladie sanitaire et la pudeur post-MeToo, le string revient avec un message féministe

Après le repli sur soi né de la crise sanitaire et la pudeur post-MeToo, l’ultra-sexy est de retour sur le tapis rouge et au Salon International de la Lingerie qui se tient jusqu’au 20 juin à Paris avec son incarnation ultime : le string. 

Les marques de lingerie y déploient en abondance ficelles, échancrures, jeux de transparence, pour des dessous qui se portent aussi à l’extérieur. 

La marque de lingerie Ekcentrik. 2022 (Courtesy of Ekcentrik)

Internationalisation 

L’occasion pour la marque française Chantelle connue pour ses produits confortables de lancer une nouvelle ligne Chantelle X dédiée à l’ultra-sexy. « C’est une tendance qu’on voit beaucoup dans la pop culture. Rihanna, Cardi B, Kim Kardashian se sont saisies de ces codes-là de manière très extravertie et avec une vraie dimension féministe. Notre objectif est d’accompagner ce mouvement » avec des produits haut de gamme, explique Renaud Cambuzat, régenter de la création et de l’image pour Chantelle.

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,496SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas