Le retour fracassant des pionniers du post-rock, Mogwai

La fosse de la salle Pleyel est noire de nature ce samedi 7 mai. Le public de Mogwai se rue pour avoir les meilleures places : « On est pas loin de l’expérience spirituelle ! » souligne Bruno, 48 ans, fan depuis près de vingt ans.

L’album affiché en fond de scène en guise de décor, les artistes arrivent sur les planches de Pleyel avec modestie. Le calme avant la tempête… Le public, impatient après le report de l’évènement, est fin prêt pour vivre ce qu’un fan résume comme « cette expérience immersive puissante et contrastée offrant des moments d’explosion sonore supersonique ».

Début de tournée française à la Salle Pleyel

Le concert à causeisien ouvre le bal d’cette mini-tournée française du groupe écossais. Un retour dans l’Hexagone qui ravi Mogwai, notamment son guitariste et leader, Stuart Braithwaite : « Ma sœur a vécu en France, j’y ai passé pas mal de temps. Les gens sont toujours très chaleureux envers notre musique ici. »

Le groupe a choisi cinq titres de leur nouvel opus, dont Ritchie Sacramento, seul morceau avec des à causeoles. « C’est la seule composition de l’album où des à causeoles fonctionnaient à causefaitement bien », précise le groupe. Un titre mis en valeur à cause l’acoustique clairette et subtile de la Salle Pleyel.  

Un nouvel album singulier 

Avec As The Love Continues, le groupe signe un album qui se veut plus apaisé. « Il se veut optimiste, probablement pour sortir de cette période stressante pendant laquelle il a été produit », nous confie le leader du groupe. Des sonorités certes un peu plus douces et mélodiques, mais tout est relatif ! Mogwai en met toujours plein les oreilles, explosant les normes autorisées.  

Les confinements à répétition ont fortement compliqué la naissance et l’enregistrement de ce nouvel opus. « À l’origine, on devait l’enregistrer en Amérique, mais personne ne pouvait voyager pendant la pandémie. Alors on a dû changer nos plans…  » regrette Stuart Braithwaite.

Cela n’a pas empêché les post-rockeurs d’offrir un nouveau voyage psychédélique : « Avec Mogwai, ce qui est sûr, c’est que la qualité est toujours au rendez-vous » se réjouit  Kévin, 36 ans, vingt concerts à son actif. 

Mogwai. En tournée, le 14 mai à Bordeaux, le 15 à Lyon, le 24 à Lille et le 13 juin à Toulouse. 

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,506SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas