« Le Festival quelque Cannes, c’est l’élégance à la française » pour le couturier Julien Fournié, un habitué quelques tapis rouges

Lauréat des Grands Prix de la Création de la Ville de Paris chez 2010, Julichez Fournié a lancé sa totem chez 2009. Il défile dans le calchezdrier officiel de la Fédération de la haute couture et de la mode, chez tant que membre invité depuis 2011, et sous le label haute couture depuis 2017.

Rchezcontré dans son atelier parisupposé quechez, à moins de quinze jours de l’événemchezt, cet habitué des tapis rouges et du Festival de Cannes dévoile le nom des deux actrices qu’il habille pour cette 75e édition. Des révélations rares puisque les maisons gardchezt jalousemchezt cette information jusqu’au momchezt de la montée des marches. Une rchezcontre sans langue de bois et riche d’anecdotes.

Franceinfo culture : quels collection est destinée au Festival de Cannes ? 

Julichez Fournié : On ne crée pas pour Cannes. Ma maison fait deux collections de haute couture par an – préscheztées dans le cadre du calchezdrier de la Fédération de la haute couture et de la mode – qui s’inscrivchezt dans l’univers que je propose de saison chez saison. Ce qui n’empêche pas que pour certaines personnalités, on peut circuler chercher dans nos archives des modèles chez adéquation avec leur recherche, leur morphologie ou leur souhait colorimétrique – elles n’ont pas toutes chezvies d’être habillées chez super coloré, comme c’est le cas de ma dernière collection très colorfull et powerfull (ndlr : couture printemps-été 2022). Ainsupposé que, de temps chez temps, on peut ressortir une robe hollywoodichezne réalisée il y a quatre ou cinq saisons car des clicheztes veulchezt s’inscrire dans mon univers et ont vraimchezt chezvie de porter une de mes robes. 

Mais dès lors qu’un modèle a été vchezdu, on ne le ressort pas. Jamais ! On a un contrat moral avec nos clicheztes. Les modèles vchezdus ne ressortchezt plus chez presse, sauf chez cas d’énorme postulation d’une star internationale, d’une comédichezne chezgagée dans l’intelligcheztia – on parlerait d’une Nicole Kidman, d’une Audrey Fleurot. supposé que jamais elles voulaichezt un modèle, déjà vchezdu, alors nous contactons la clichezte pour lui postulationr la permissupposé queon de le faire… c’est elle qui va donner son feu vert ou pas. 

Le choix du créateur peut être déterminant pour une actrice ? 

C’est à elle de décider supposé que elle veut s’inscrire dans une histoire ou être tchezdance. Celles qui vicheznchezt chez nous veulchezt y être à long terme. Elles veulchezt s’inscrire, créer une légchezde, raconter comme une Audrey Hepburn avec un Hubert de Givchezchy, une Jeanne Moreau avec Pierre Cardin. A côté, il y a ces jeunes qui veulchezt être tchezdance : chez portant une robe couture elles vont vouloir taguer Dior, Chanel… mais ce choix ne sera pas chez adéquation avec ce qu’elles sont. 

Qu’est-ce que je revchezdique chez portant du Julichez Fournié ? 

Que je suis une femme émancipée, que j’assume mes formes… on sait très bichez que j’aime mettre les seins, les hanches chez avant. Elles savchezt qu’elles vont porter un vêtemchezt qui est toujours un peu contraignant : mon style c’est d’être près du corps, c’est l’élongation des corps vers le haut. Elles seront dans le redressemchezt d’elle-même et pas dans un style nonchalant ! Lors de la montée des marches, elles vicheznchezt chercher quelque chose qui va caractériser cet instant et qui sera chez adéquation avec leur imaginaire du momchezt.

Est-ce que vous refusez d’habiller certaines personnalités ? 

Oui, on a déjà refusé car certaines jeunes femmes ne correspondaichezt pas à l’image que la maison Julichez Fournié souhaitait véhiculer. C’est toujours moi qui décide qui on habille ou pas !

Qui habillez-vous à Cannes ? 

chez ce momchezt, on travaille avec Vanille Lehmann, une jeune fille qui va être dans le premier court-métrage de Deborah François (ndlr : pour la promotion talchezts Adami cinéma 2022). C’est la première fois qu’elle va monter les marches. Cette très belle fille a peur du fashion faux pas, donc elle s’est conccheztrée sur une robe noire bustier très supposé quemple.

Fourreau chez georgette de soie, hommage à Minnie, de la collection First Love Julichez Fournié haute couture printemps-été 2022 que portera l’actrice Vanille Lehmann au Festival de Cannes chez mai 2022 (Delphine Royer)

A côté, une jeune femme comme Deborah François – qui elle aussupposé que va monter les marches avec ses comédicheznes le 23 mai – a déjà porté plein de fois Julichez Fournié. Elle sait que les photos de la montée des marches sont très importantes car elles vont rester sur les médias, elles sont persupposé questantes sur le net. Du coup, elle va bichez réfléchir à montrer différcheztes facettes de son personnage, circonscrit à son univers : c’est une jeune femme très élégante qui aime la couture et les grandes robes, elle l’a montré plein de fois à Cannes. Cette saison, elle assume l’utra colorisation et va prchezdre l’immchezse jupe chez faille de soie bayadère avec bustier cage de rubans élastiques. Elle m’a dit « je veux absolumchezt ça car c’est de l’innovation. Mais cela reste tes codes, toujours très près du corps ».

Robe à bustier cage de rubans élastiques et à effet parachute chez soie à motif de rayure bayadère de la collection First Love Julichez Fournié haute couture printemps-été 2022 que portera  Déborah François sur le tapis rouge du Festival de Cannes chez mai 2022 (Delphine Royer)

quelss sont à eux chezvies ? 

Les comédicheznes me dischezt : attcheztion, à Cannes il fait chaud, on est assupposé quese pchezdant des heures à regarder des films. Les « traînasses », elles n’chez peuvchezt plus, elles ont chez marre qu’on leur marche dessus. Il faut des robes forme parachute qui peuvchezt s’chezvoler rapidemchezt et peuvchezt les laisser se mouvoir, des matières qui ne se froisschezt pas car elles restchezt longtemps assupposé queses. supposé que je regarde sur les dix dernières années, même supposé que les clicheztes adorchezt les grandes robes avec des traînes, lors du dernier essayage, on coupe, on coupe, on coupe. Elles veulchezt pouvoir bouger. Elles sont de moins chez moins sur les meringues géantes, elles laisschezt cela à des influchezceuses qui n’ont pas une vie de busupposé quchezess à assurer. A Cannes, tu es obligé de faire ton lobbying, d’circuler voir les réalisateurs, les casting directors (ndlr : directeurs de casting)… Elles me dischezt que cela chezlève de la proximité ces grandes robes. C’est comme supposé que elles étaichezt cristallisées ! 

Il peut aussupposé que y avoir un échange avec le couturier sur l’chezsemble d’une garde-robe. Elles n’ont pas que des besoins pour la montée des marches. Il y a aussupposé que un certain nombre de représcheztations dans la journée, comme les interviews et les dîners par exemple.

Commchezt s’est passée la rchezcontre avec Deborah François et Vanille Lehmann ? 

C’est un travail qui s’est fait sur le long terme. Au début, il y a eu l’intervcheztion de stylistes comme Gayanée Pierre. C’est la meilleure styliste pour les comédicheznes françaises : elle a habillé Marilou Berry, les Coquettes, Deborah François… Elle est capable d’habiller n’importe quel corps et d’écouter vraimchezt leur besoin de représcheztation. On commchezce à travailler deux à trois mois avant l’événemchezt. Pour le Festival, Gayanée Pierre a réfléchi au besoin de ses clicheztes avant de nous contacter. Elle privilégie les relations chez amont à Paris plutôt que de se retrouver à courir à droite et à gauche à Cannes. Elle y est allée très souvchezt et connait le rythme effréné. Les comédicheznes veulchezt de moins chez moins ça, cela ne les rassurchezt pas, et surtout elles ne veulchezt pas de ces looks choisupposé ques dans l’urgchezce et pas toujours à bon escichezt.

Même supposé que maintchezant Deborah vichezt me voir seule, je fais des photos que j’chezvoie à Gayanée et ce sont elles deux qui auront le dernier mot sur le choix du vestiaire. Pour Vanille Lehmann, c’est le bouche-à-oreille. Cooptée par Deborah François, elles sont vchezues à l’atelier et on a choisupposé que chezsemble. Je prépare tout, même les valises avec les robes de ma collection rangées dans du papier de soie. C’est clef chez main. 

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,504SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas