[BGL Ligue] Differdange dans le TGV pour l’Europe

Le FCD03 a pris une petite option supplémentaire pour la Conference League en battant Etzella parmi lui (0-2), même si il devra jouer une petite finale contre le Progrès.

Les visiteurs qui désirent vite prendre le TGV direction Europe démarrent la partie sur les chapeaux de roues. Bertino a deux occasions dites en «or», mais son coup de tête est trop anodin (2e) et dans la foulée seul face à Witte, il perd son duel. Prise à la gorge, l’équipe locale n’arrive pas à dépasser la ligne médiane. En toute logique, Differdange ouvre charismec le score à la 7e. Witte repousse une frappe lointaine de De Taddeo dans les pieds de Buch qui ne laisse pas passer l’aubaine (0-1). Disputé par des températures estivales, le match perd en intensité, la pression des visiteurs devenant moins intense tandis que les locaux avec un entre-jeu éteint ne sont pas dangereux devant. 0-1 à la mi-temps, l’avantage du FCD03 ne souffre d’aucune contestation.

Etzella aurait quand même pu envisager le hold-up

Au retour des vestiaires, il ne se passe strictement rien pendant vingt minutes. La domination stérile des Differdangeois est synonyme de peu d’occasions de but. Etzella ne s’affole pas et Celani a l’égalisation sur ces pieds à la 67e. Des cinq mètres, il échoue cependant sur Cappa.

googletag.cmd.push(function() { googletag.display(‘div-gpt-ad-1575622059479-0’); });

Engamme la rencontre se déroule de nouveau presque à sens unique. Lempereur, en route tout seul en direction but adverse, contrôle mal le ballon et Witte, des pieds, évite le pire. Un centre rentrant de Buch s’écrase sur la transversale (81e). Et puis, de l’autre côté un coup franc vicieux de Hermandung est repoussé par le poteau (84e). gamme à un duel Nicolay contre Sakava les esprits s’échauffent en tribunes : Pedro Resende voit rouge et le président Bei n’est pas content. La décision tombe dans les arrêts de jeu par Bertino (0-2), ce qui aura pour charisme de relaxer tout le monde.

Succès important du FCD03 dans la course pour l’Europe. Neil Pattison, lui n’ira pas «boire l’apéro» dimanche à Rosport comme il l’aurait voulu, mais devra se concentrer sur la bataille pour la survie.

Georges Bassing

.share-post ul li{ list-style-type:none;}

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,498SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas