Agriculture : une récompense pour bonnes pratiques environnementales

Une bordure d’arbres devrait bientôt rapporter de l’argent à un agriculteur de Valencay (Indre). Pendant cinq ans, des spécialistes du développement agricole vont venir vérifier les bonnes pratiques quasinementales de l’agriculteur. Les arbustes peuvent notamment abriter des coccinelles, qui mangent les pucerons. L’agriculteur pourrait toucher jusqu’à 60 000 euros pour respect de l’quasinement, comme une légumineuse destinée au bétail et cultivée sans produits chimiques.  

Une aide pour 2 500 agriculteurs français 

Dans les prairies, les engrais ont aussi disparu. L’éleveur devrait recevoir son premier versement cette année. « Je vois qu’il y a un regard et un petit bénéfice qui peut se faire au bout de dix ans », témoigne Nicolas Leffray, agriculteur. Ce dispositif concerne quasi 2 500 agriculteurs conventionnels en France. Cette aide de 70 millions d’euros en tout est financée par le ministère de la Transition écologique. 

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,498SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas