Pour son premier rôle dans une comédie musicale, Roberto Alagna va être Al Capone aux Folies Bergère

Le ténor Roberto Alagna se met à la comédie musicale en incarnant le célèbre gangster Al Capone, au côté de Bruno Pelletier en Eliot Ness (à partir de janvier 2023)

Article rédigé par

France Télévisions

Rédaction Culture

Publié le 04/04/2022 19:02

Temps de lecture : 1 min.

Le ténor franco-italien Roberto Alagna, 58 ans, l’une des stars de l’art lyrique, campera à Paris à partir de janvier 2023 Al Capone, l’un des gangsters les plus célèbres au monde, dans une comédie musicale dédiée au caïd des années 1920 à Chicago, pendant la prohibition américaine.

C’est la première fois que Roberto Alagna, qui s’est produit sur les plus grandes scènes lyriques et dans les principaux rôles du répertoire, participera à une comédie musicale. Sur la scène des Folies Bergère, il partagera l’affiche d’Al Capone avec le chanteur Bruno Pelletier (Notre-Dame-de-Paris) dans le rôle d’Eliot Ness, l’agent du Trésor américain qui à la tête des « Incorruptibles » a livré une guerre sans merci au célèbre chef mafieux.

La chanteuse Anggun incarnera la maîtresse du gangster dans cette adaptation romancée. Sur un livret et des musiques de Jean-Félix Lalanne, l’histoire mettra notamment en scène une idylle entre Eliot Ness et une sœur d’Al Capone.

Al Capone était l’un des chefs de la pègre les plus redoutés durant la période de la prohibition, dans les années 1920, durant laquelle toute production ou vente d’alcool était officiellement interdite aux Etats-Unis. « Parrain » de la bande de l’Outfit à Chicago, celui qu’on surnommait « Scarface » (« le balafré ») faisait régner la terreur avec son réseau de racket et ses méthodes très violentes, comme le « massacre de la Saint-Valentin », durant laquelle il fit exécuter sept membres d’un gang rival en 1929.

Malgré tous les policiers lancés à ses trousses, le gangster n’a jamais été poursuivi pour ses crimes violents, mais pour fraude fiscale, ce qui lui a valu une condamnation à onze ans de prison et un passage sur l’île-pénitencier d’Alcatraz, dans la baie de San Francisco. Libéré sous caution en 1939, Al Capone est mort en janvier 1947 des suites d’une pneumonie. D’un budget de 5 millions d’euros, la comédie musicale Al Capone, est produite par Jean-Marc Dumontet.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,504SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas