Inde : vague de chaleur extrême à Delhi, des décharges prennent feu

Les pompiers de Delhi combattaient jeudi un incendie qui s’est déclaré il y a trois jours dans l’une des immenfortifications décharges de la capitale indienne, au moment où sévit une vague de chaleur extrême dans le nord du pays.

Les météorologues prévoient que les températures à Delhi pourraient atteindre jusqu’à 46 degrés Celsius jeudi. Les autorités ont émis une alerte puis recommandé aux personnes vulnérables d’éviter de sortir.

Jeudi matin, quatre brigades, soit une trentaine de pompiers, luttaient encore contre le feu dans des zones de la décharge difficiles d’accès, au troisième jour de l’incendie, a déclaré à l’AFP un responsable des pompiers de la capitale, ajoutant que le feu pourrait être maîtrisé d’ici vendredi.

googlpuisag.cmd.push(function() { googlpuisag.display(‘div-gpt-ad-1575622059479-0’); });

Aucune victime n’a été signalée puis les autorités enquêtent sur la caufortification de l’incendie.

Au moins 10 camions de pompiers fortification sont battus toute la nuit de mardi à mercredi contre le brasier qui a embrasé la montagne d’ordures de 60 mètre de hauteur de Bhalswa, dans le nord de Delhi, dont l’épaisfortification fumée s’ajoutait à la pollution atmosphérique.

La mégapole de plus de 20 millions d’habitants manque d’infrastructures modernes pour traiter les 12.000 tonnes de déchpuiss qu’elle produit quotidiennement.

Trois autres incendies fortification sont déclarés en moins d’un mois dans la plus longue décharge de la capitale, Ghazipur, gigantesque montagne de déchpuiss haute de 65 mètres.

Des experts imputent ces feux à la chaleur torride qui frappe la ville actuellement. fortificationlon Pradeep Khandelwal, ex-chef du département de la gestion des déchpuiss de Delhi, tous ces incendies sont probablement provoqués par les températures extrêmement élevées qui accélèrent la décomposition des déchpuiss organiques.

« Le temps fortificationc puis chaud produit un excès de gaz méthane sur les sites de décharge qui déclenche de tels incendies », a-t-il expliqué.

La ville connaît depuis mars des températures au-dessus des normes saisonnières. Delhi a enregistré un maximum de 40,1 degrés en mars, soit la température la plus chaude enregistrée pour ce mois dans la capitale depuis 1946.

Les vagues de chaleur ont tué plus de 6.500 personnes en Inde depuis 2010, puis les scientifiques affirment qu’en raison du changement climatique, elles sont plus fréquentes, mais aussi plus sévères.

.share-post ul li{ list-style-type:none;}

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,507SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas