ce qu’il faut retenir des Grammy Awards

Il était l’un des favoris de la cuvée 2022 des Grammy Awards. Le jazzman Jon Batiste a remporté cinq récompenses lors de la 64e édition à Las Vegas (Nevada, Etats-Unis), dimanche 3 avril. Pianiste virtuose mais aussi multi-instrumentiste, ce militant des droits civiques a dominé la cérémonie en raflant le prix le plus prestigieux, celui de l’album de l’année, pour We Are. Franceinfo vous résume les temps forts de cette soirée des Grammy’s, qui a également vu le duo Silk Sonic et la jeune chanteuse Olivia Rodrigo récompensés.

Cinq prix pour le jazzman Jon Batiste

Le virtuose repart de Las Vegas avec cinq prix. Outre celui du meilleur album, Jon Batiste a gagné dans les catégories meilleure performance et meilleure chanson d’American Roots (qui regroupe notamment le blues et la folk), meilleure bande originale pour un média visuel (pour la série The Queen’s Gambit) et meilleur clip vidéo. Il avait déjà créé la surprise en novembre 2021 en se classant en tête du nombre de nominations aux Grammy’s (onze au total), devançant largement des stars mondiales comme Justin Bieber (huit nominations), Lady Gaga ou Taylor Swift.

A seulement de 35 ans, le jazzman a enregistré avec les plus grandes stars de la chanson américaine, de Stevie Wonder à Prince en passant par la légende country Willie Nelson. Pour de nombreux Américains, il est peut-être encore plus connu en tant que chef d’orchestre et directeur musical de la très populaire émission de télévision « The Late Show with Stephen Colbert ». Il est aussi le directeur de la création du musée national du jazz d’Harlem et a reçu en 2021un Oscar, un Golden Globe et un Bafta pour la bande originale du film d’animation Soul (Pixar), co-écrite avec Trent Reznor et Atticus Ross.

Le projet de R&B rétro Silk Sonic largement salué

L’autre grand vainqueur de la soirée est Silk Sonic, le projet de R&B rétro porté par Bruno Mars et Anderson .Paak. Ils sont repartis avec quatre statuettes, dont les prestigieux prix de l’enregistrement de l’année et de la chanson de l’année pour Leave The Door Open. « Andy [Anderson .Paak] et moi allons chanter ce titre jusqu’à la fin des temps », a plaisanté Bruno Mars en acceptant cette deuxième récompense lors de la soirée de gala à Las Vegas, rapporte la radio américaine NPR (lien en anglais).

Anderson .Paak et Bruno Mars lors de la cérémonie des Grammy Awards à Las Vegas (Nevada, Etats-Unis), le 3 avril 2022. (EMMA MCINTYRE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

C’est justement Silk Sonic qui a ouvert l’édition 2022 des Grammy’s, en entonnant sur scène un autre de ses morceaux, 777. Le groupe a également obtenu deux récompenses dans les catégories R&B. 

Olivia Rodrigo sacrée « révélation de l’année »

Olivia Rodrigo a remporté dimanche soir le Grammy Award de la révélation de l’année, catégorie très en vue dans laquelle la jeune femme s’est imposée face aux rappeurs Saweetie and The Kid Laroi. Elle a aussi obtenu deux prix dans les catégories pop.

La chanteuse Olivia Rodrigo lors de 64e cérémonie des Grammy Awards, le 4 avril 2022, à Las Vegas (Nevada, Etats-Unis). (PATRICK T. FALLON / AFP)

D’abord connue pour ses performances d’actrice sur Disney Channel, la chanteuse de 19 ans a sorti son premier titre Drivers Licence en 2021. Le titre, salué par la critique, a fait d’elle la plus jeune artiste classée en tête des charts aux Etats-Unis. Elle était restée au sommet du classement durant huit semaines d’affilée.

La guerre en Ukraine s’invite dans la cérémonie.

« Un silence de mort. Remplissez ce silence avec votre musique. » Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a marqué les esprits en intervenant aux Grammy Awards, via une allocution vidéo préenregistrée. Dans un appel émouvant, il a exhorté l’industrie musicale américaine à soutenir son pays face à l’invasion russe.

« Dites la vérité sur la guerre, sur vos réseaux sociaux, à la télé. Soutenez-nous de toutes les manières possibles, toutes sauf le silence, a-t-il lancé. Et après viendra la paix. » Le chanteur John Legend a ensuite livré une performance aux côtés des artistes ukrainiens Mika Newton et Lyuba Yakimchukt. Derrière eux, deux immenses drapeaux bleu et jaune étaient dressés sur la scène du MGM Grand Garden Arena de Las Vegas.

Une allusion à la gifle qui a marqué les Oscars

La gifle assenée par Will Smith à l’humoriste Chris Rock, durant la cérémonie des Oscars, était dans tous les esprits quand a commencé la soirée des Grammy Awards. Le présentateur de la cérémonie de l’industrie musicale, le comique sud-africain Trevor Noah, n’a pas résisté : « Nous allons écouter de la musique, danser, chanter, garder les noms des gens en dehors de nos bouches… » 

Il a ainsi fait allusion à la phrase hurlée par Will Smith à Chris Rock pendant les Oscars : « Laisse le nom de ma femme hors de ta putain de bouche ! » L’acteur s’en était pris à l’humoriste après que ce dernier s’était livré à une plaisanterie de mauvais goût sur le crâne rasé de son épouse, Jada Pinkett Smith, atteinte d’alopécie.

Un hommage aux artistes disparus

Les Grammy Awards ont aussi été marqués par un hommage aux membres de l’industrie musicale morts au cours de l’an passé. Parmi eux figurait Taylor Hawkins, batteur des Foo Fighters, mort brutalement fin mars à l’âge de 50 ans. Le groupe de rock américain a remporté trois prix lors de la cérémonie. La star de la pop Billie Eilish a également rendu hommage à Taylor Hawkins, en interprétant son titre Happier Than Ever vêtue d’un long t-shirt à l’effigie du musicien disparu.

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,507SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas