[BGL Ligue] Le Swift et le Progrès se neutralisent encore dans un match fou

Le Swift n’est pas parvenu à venir chercher sur la pelouse du Progrès les trois points qui l’auraient définitivement remis dans la course au titre. Mais au moins a-t-il trouvé les ressources pour revenir deux fois au score et sauver un point.

Pour ce choc, le Progrès a réintégré son capitaine, Aldin Skenderovic mais aussi son gardien titulaire, Sébastien Flauss, tous les deux écartés lors de la dernière journée et Niederkorn… accumule les corners dans le premier quart d’heure. Mais guère plus. Sur l’un d’eux, joué en deux temps, De Almeida forcera Dupire à se coucher sur sa ligne au premier poteau (20e), mais la vraie première occasion de but est à mettre au crédit d’un Swift presque aussi discret offensivement : Mokulu résiste à Ba à l’entrée de la surface et décale Pierrard. Son centre au deuxième poteau est coupé par Couturier et Flauss doit être solide au pied de son poteau (16e). Bref, malgré des secteurs offensifs bien fournis, ça patine en première période.

C’est sur une faute d’un de ses joueurs-cadres du début d’année 2022, Mehdi Terki, que le Swift va pourtant se retrouver mené. Passe verticale mal assurée et interceptée par Skenderovic. L’international trouve immédiatement la profondeur vers De Almeida, qui élimine Garos à l’entrée de la surface et enchaîne avec une frappe petit côté. Dupire semble l’avoir, mais il commet une faute de main qui fait 1-0 (31e).

Terki se rattrape avec une lucarne sublime

Dans la foulée, le 2e de BGL Ligue accule un peu le 3e et un centre puissant de Bohnert file devant le nez de Pomponi, qui s’est jeté au premier poteau (32e), tandis que Skenderovic, du gauche, rase le montant (40e).

Hesperange s’en sortirait presque bien à la pause, tant le Progrès a mis plus d’agressivité dans ses 45 premières minutes. Mais c’est justement là qu’il va très vite se reprendre, au retour des vestiaires. Teixeira récupère à l’angle de la surface, trouve Couturier dans l’axe, qui remet lui en retrait pour un plat du pied somptueux de Terki en lucarne. Une merveille (1-1, 48e).

Stolz égalise et est… signalé hors-jeu sur le 2-3

Tout ça c’est bien beau mais Hesperange va commettre une deuxième erreur indigne de son standing. Sur un contre, Mazure sert impeccablement Pomponi dans la profondeur, dont le tir va être repoussé par Dupire. Mais avec le jeu dans son dos, Sacras veut glisser à son gardien pour qu’il dégage alors que Pomponi a poursuivi l’effort et se glisse entre les deux. De Almeida, dans l’axe, est le plus prompt à pousser au fond et le Progrès reprend déjà les devants (2-1, 57e).

Les hommes de Parisi ont encaissé plus de buts en 25 minutes que sur leurs sept premiers matches de DN de l’année. Les premiers dans le jeu. Et c’est un bien mauvais jour pour craquer, dans un match à six points. C’est bien pour ça que le joli petit coup de patte de Teixeira par dessus la défense, à l’entrée dans les dix dernières minutes, pour un Stolz qu’on n’avait pas vu du tout de la soirée, fera un bien fou aux Hesperangeois, qui sauvent un point quand l’Allemand devance Flauss (2-2, 80e). Le Swift finit le match en 3-5-2 mais ne parviendra pas à le renverser, malgré une avant-dernière tentative de Malget sur corner avec une parade dingue au sol de Flauss (89e) et un but de Stolz -jolie déviation de Mokulu- annulé pour hors-jeu (91e). Pas un bon point. Mais pour le Progrès non plus, lui qui reste sur un deux points pris sur neuf possibles…

Julien Mollereau

 

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,510SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas