[BGL Ligue] Bientôt cinq premières licences seulement sur la feuille de match?

Les clubs de DN du pays sont tombés d’accord pour passer de sept à cinq. La bulle spéculative était prête à exploser et la FLF semble l’avoir compris.

Est-ce la fin d’un point de règlement qui empoisonne la vie des coaches de l’élite depuis des années, voire des décennies, dès qu’ils doivent composer leur effectif du week-end? Dans les tuyaux (des clubs, mais pas vraiment de la FLF, qui l’a longtemps utilisée pour protéger ses sélections) depuis des années, la réforme de la fameuse règle des sept sélectionnables serait sur le point, selon plusieurs clubs, d’être lancée. En tout cas d’être adaptée à l’air du temps : selon nos informations, la Ligue est tombée d’accord, à l’unanimité de ses membres, pour passer de sept joueurs première licence sur la feuille de match à seulement cinq.

La pression, ces dernières années, était devenue bien trop forte. Alors que Luc Holtz ne dépend presque plus de la présence de joueurs sélectionnables évoluant en Division nationale (ils n’étaient que deux joueurs de champ issus d’un club de BGL Ligue dans sa dernière liste), alors que les joueurs premières licences jouaient de cette règle pour (sur)monnayer leurs services et réclamaient des sommes aberrantes même quand il ne s’agissait que de s’asseoir sur le banc, maintenir ce système était devenu intenable.

La FLF n’a quand même pas, selon nos informations, bradé l’une de ses mesures phares du début de siècle comme ça, sans se débattre un peu. Cette baisse à cinq premières licences, Paul Philipp et ses conseils d’administration l’auraient assortie d’une obligation faite aux clubs d’aligner au moins deux premières licences au coup d’envoi de chaque match pour que perdure cette obligation de protéger a minima la formation locale.

Mais on reste à 16 sur la feuille de match

Après plusieurs mois de discussion, clubs et fédérations sont donc arrivés à un accord. Mais faudra-t-il pour autant attendre le prochain congrès automnal afin de valider ce changement de cap?

Puisqu’il y a urgence pour pas mal d’entités qui ont énormément de mal à recruter leur quota de joueurs devant cette surenchère constante dans les demandes de salaires, la FLF pourrait décider de trancher dans le vif avant l’été pour que cette nouvelle réglementation soit active dans le cadre de la saison 2022/2023, plutôt que d’attendre celle de 2023/2024.

Alors que l’an dernier, le nombre de joueurs transférés maximum était déjà passé de quatre maximum à cinq, ce gain supplémentaire dans la gestion des effectifs pourrait permettre de soulager les comités un peu partout dans le pays.

À noter que la fédération a toutefois catégoriquement refusé d’accroître le contingent de joueurs susceptibles d’être alignés sur la feuille de match. Certains clubs (pas tous) rêvaient toujours de passer de 16 à 18. Il n’en sera rien. Là encore pour ne pas faire baisser les chances de jeu des «Luxembourgeois».

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,507SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas