Terrorisme, guerre en Ukraine, autonomie de la Corse… Le « 8h30 franceinfo » de Christophe Castaner

Christophe Castaner, président du groupe La République En Marche à l’Assemblée nationale et député des Alpes-de-Haute-Provence, était dimanche 20 mars l’invité du 8h30 franceinfo. Il répondait aux questions d’Ersin Leibowitch et de Jean-Jérôme Bertolus. La menace terroriste, la guerre en Ukraine ou encore l’autonomie de la Corse ont été abordés.

Dix ans après les attentats de Mohamed Merah, « le risque terroriste est permanent »

Emmanuel Macron, François Hollande et Nicolas Sarkozy doivent se réunir à Toulouse, dix ans après les attaques de Mohammed Merah. La sécurité reste un sujet préoccupant en France. Christophe Castaner a rappelé les propos de Laurent Nunez, coordonnateur national du renseignement et de la lutte contre le terrorisme : « Depuis le début du quinquennat, 46 attentats avaient été déjoués, 36 étaient liés à la dérive islamiste, 8 à l’ultra droite, 1 à l’ultra gauche (…) Aujourd’hui, le risque est un risque permanent. » L’ancien ministre de l’Intérieur précise : « Il faut, sur ce sujet, avoir en tête que notre société doit être une société de la vigilance. »

Guerre en Ukraine : « Vladimir Poutine est en train d’écrire la fin de sa propre histoire »

« Il ne faut rien lâcher », s’est exprimé Christophe Castaner, précisant que le dialogue devait être maintenu avec Vladimir Poutine et Volodymyr Zelensky. « Je pense que Vladimir Poutine est en train d’écrire la fin de sa propre histoire ». Concernant les sanctions contre la Russie, il n’exclut pas « la possibilité de graduation supplémentaire ».

« Il faut reconnaître une identité corse »

Sur la Corse, le président du groupe LREM à l’Assemblée nationale est revenu sur les propos du candidat du NPA à la présidentielle, invité hier sur franceinfo. « Cela montre bien le caractère dangereux de Philippe Poutou, qui se complaît à dire n’importe quoi et a appelé à la violence ». Vendredi, Gérald Darmanin a signé un protocole d’accord avec Gilles Simeoni, président de l’exécutif corse. Pour Christophe Castaner, « il faut reconnaître une identité corse. » 

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,502SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas