sans débat avec Emmanuel Macron avant le premier tour « on risque d’avoir la saison 2 des gilets jaunes », selon une porte-parole de Valérie Pécresse

Publié le 19/03/2022 10:47

Article rédigé par

Agnès Evren, porte-parole de la candidate Les Républicains, estime sur franceinfo samedi qu’un président a, au nom de la démocratie, besoin d’être « contredit », alors qu’Emmanuel Macron refuse de débattre avec les autres candidats à l’élection présidentielle avant le premier tour.

Si Emmanuel Macron continue à refuser de débattre avec les autres candidats avant le premier tour de l’élection présidentielle, « on risque d’avoir la saison 2 des gilets jaunes », a estimé Agnès Evren, porte-parole de la candidate Les Républicains (LR), Valérie Pécresse, et députée européenne du parti, samedi 19 mars sur franceinfo. Pour elle, « un président a besoin d’être contredit, c’est ce que l’on appelle tout simplement la démocratie ».

À l’entendre, « Emmanuel Macron a réussi à polariser la campagne entre, d’un côté, le camp de la raison et d’un autre côté, le camp de la déraison ». « Finalement, il ne veut qu’une force centrale où c’est lui qui incarnerait justement une forme de légitimité pour gouverner la France », a-t-elle ajouté.

« L’alternance, à un moment donné, c’est aussi la droite républicaine et c’est pour ça qu’on aimerait avoir ce débat. »

Agnès Evren

à franceinfo

« Il faut dire que cette campagne a été quand même assez improbable », a jugé Agnès Evren. Pour elle, Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon et Eric Zemmour constituent « un trio infernal, plus souvent dans l’insanité, dans la brutalité ». De ce fait, ils « accrochent un peu plus » que Valérie Pécresse, « candidate sérieuse qui est sur les dossiers de fond et qui a un projet solide, très chiffré et très précis ».

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,507SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas