On a vérifié 100 promesses phares du programme d’Emmanuel Macron en 2017. Combien en a-t-il tenues ?

Notre méthodologie

D’où viennent ces 100 promesses ?

Elles sont extraites du programme d’Emmanuel Macron, composé de plus de 400 propositions, et qui a été présenté le 2 mars 2017. Ces dernières sont accessibles en ligne sous la forme d’un fascicule de 17 pages (PDF) qui regroupe les principales mesures et sous la forme d’un classement thématique en ligne exhaustif, cette fois-ci. Nous avons pioché dans l’une ou l’autre de ces versions en fonction de critères pratiques tels que la concision des promesses ou la précision de leur formulation.

Comment les promesses ont-elles été sélectionnées ?

Nous avons choisi ces 100 promesses en fonction de leur intérêt pour le plus grand nombre et de leur importance dans le débat public. L’accent mis par le candidat Macron sur ces promesses a également été décisif dans notre sélection.

Pourquoi certaines mesures phares du quinquennat n’apparaissent-elles pas ?

Nous avons choisi d’étudier uniquement les promesses formulées pendant la campagne d’Emmanuel Macron, en écartant les annonces faites au fil de son mandat. Le bouquet de mesures mises en place après la crise des « gilets jaunes » ou durant la crise sanitaire n’apparaissent donc pas dans ce décryptage. Il en va de même pour certaines promesses énoncées en meeting, lors d’interviews, au cours de sa campagne, mais finalement absentes de son programme.

Sur quels critères les promesses ont-elles été évaluées ?

Une promesse est considérée comme « tenue » lorsque l’intégralité de sa teneur est vérifiée, selon l’intitulé exact du programme du candidat Macron. Elle est « en partie tenue » dès lors que seuls certains éléments de cette promesse ont été réalisés ou lorsqu’elle a été modifiée par rapport à son énoncé. Elle est « non tenue » quand elle n’est pas mise en œuvre ou que sa réalisation ne respecte pas la teneur de la promesse.

Comment les vérifications ont-elles été menées ?

Pour évaluer ces promesses, nous nous sommes notamment fondés sur la législation afin de vérifier si les réformes promises s’étaient traduites dans la loi. En l’absence de loi, nous nous sommes tournés vers les ministères concernés pour obtenir des réponses sur l’état d’avancement des projets. Nous avons également contacté des sources indépendantes du gouvernement pour vérifier les promesses. Des chercheurs, associations, syndicats, agences publiques, économistes, sont ainsi cités pour étayer les analyses.

Le bilan de ces 100 promesses est-il figé ?

Le bilan de ces promesses de campagne est susceptible d’évoluer jusqu’à la fin du quinquennat d’Emmanuel Macron, son mandat s’arrêtant officiellement le 13 mai 2022. Par ailleurs, nous avons remplacé deux promesses tenues par deux autres promesses tenues, le 4 mars. Des lecteurs nous ont signalé la présence de deux doublons dans la version initiale de notre grand format. Nous nous en excusons.

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,503SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas