Nathalie Arthaud, l’héritage de la lutte à l’heure de la guerre en Ukraine

Publié le 19/03/2022 15:54

Mis à jour le 19/03/2022 15:55

France 2

Article rédigé par

Nathalie Arthaud est en lice dans la course à l’Elysée pour Lutte Ouvrière. Au-delà des meetings, comme à Bordeaux le vendredi 18 mars, la candidate va à la rencontre des électeurs lors de réunions publiques. Reportage. 

Nathalie Arthaud, candidate (Lutte Ouvrière) à l’élection présidentielle de 2022, était vendredi 18 mars à Bordeaux (Gironde). Pour sa troisième campagne, la candidate semble bien rodée. Celle qui milite depuis ses 18 ans à la Lutte Ouvrière en a gardé les fondamentaux : hausse générale des salaires, réduction du temps de travail, retraite à 60 ans, et défense de la classe ouvrière. 

Pour elle comme tous les autres candidats, les discours doivent cette année intégrer la guerre en Ukraine. Au-delà du drame humain sur le champ de bataille, Nathalie Arthaud redoute également les conséquences pour les salariés français. « Quel que soit le président élu, il va nous la faire payer cette guerre, prédit-elle. (…) Des efforts ok, mais qu’on en demande à la grande bourgeoisie, qu’on en demande aux dirigeants actuels. » Les militants sont derrière elle. « C’est pour la lutte ouvrière, surtout l’avenir des jeunes », confie l’une d’elle. 

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,506SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas