Lisi Herrebrugh et Rushemy Botter quittent Nina Ricci après la Paris Fashion Week pour se recentrer sur leur label

La collection féminine de Nina Ricci pour la saison automne-hiver 2022-23 a été élaborée pour la dernière fois par les directeurs artistiques Lisi Herrebrugh et Rushemy Botter. Le duo néerlandais présent depuis 2019 a réveillé cette grande maison de couture. Ils présenteront en digital le 4 mars 2022 leurs dernières créations. En attendant la nomination d’un nouveau directeur artistique chez Nina    Ricci, c’est le studio maison qui prend le relais.  

La Paris Fashion Week féminine automne-hiver 2022-23, du 28 février au 8 mars 2022, c’est 95 maisons dans le calendrier de la Fédération de la Haute Couture et de la Mode, dont depuis de nombreuses années la présence de la griffe Nina Ricci. 

C’est en 2019, que la maison Nina Ricci a mis à la tête de sa direction artistique Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh, créateurs du label de mode masculine Botter. Le duo venait juste de remporter, en 2018, le grand prix du jury Première vision du 33e Festival international de la mode d’Hyères (Var), tremplin de la jeune création, avec une collection aux allures de manifeste en faveur de l’environnement.

Dès leur première collection pour cette maison de haute de couture fondée en 1932, le jeune duo a bousculé les codes. Il a apporté un regard audacieux et créatif sur les silhouettes et les accessoires, dont les chapeaux cloche XXL au look graphique inspirés des feutres que proposait la griffe dans les années 50-60. Sans gommer l’héritage maison, ils ont opté pour une touche moderne et contemporaine, le plus souvent dans une palette très colorée – tranchant avec les codes initiaux de cette maison française – en proposant une mode facile à vivre. 

C’est par un simple post sur le compte Instagram de leur label que le duo a annoncé son départ : « Après 3,5 années incroyables à la tête de la création de Nina Ricci, nous avons décidé d’un commun accord de mettre fin au partenariat. Nous remercions Nina Ricci et Puig pour leur confiance et notre équipe passionnée pour tout leur travail et leur soutien. Nous sommes fiers d’avoir pu mettre notre créativité au service de cette maison iconique. Nous avons estimé que c’était le bon moment pour consacrer toute notre attention à Botter, qui entre maintenant dans une période passionnante et que nous porterons à un autre niveau » ont expliqué Lisi Herrebrugh et Rushemy Botter.

Voir cette publication surInstagram

Une publication partagée par BOTTER – AQUATIC WEAR (@botter_paris)

Rushemy Botter est originaire de Curaçao mais a vécu une partie de sa vie à Amsterdam aux Pays-Bas. Il commence ses études de mode à Arnhem, puis étudie à l’Académie royale de La Hague et à l’académie royale des beaux-arts d’Antwerp. Il lance sa marque Botter, en partenariat avec Lisi Herrebrugh, grâce à la collection qu’il a développé au court de son master. Lisi, née à Amsterdam, a, quant à elle, étudié à l’institut de mode d’Amsterdam. 

Botter, qui présente sa collection automne-hiver 2022-23 le 1er mars, est un label de prêt-à-porter dont on ressent ses racines caribéennes, entre virilité et féminité. 

Née à Turin en 1883, Maria Nielli devient Nina Ricci, apposant son surnom au patronyme de son époux. La maison de haute de couture est fondée en 1932 à Paris, avec ateliers et salon d’essayages. La façon, la coupe, l’équilibre et les matières donnent l’éclat de la simplicité à la femme Nina Ricci. Son fils Robert Ricci crée le département Parfums en 1941. Cœur-Joie paraît en 1946 : son flacon initie une association avec le cristallier Lalique. Sa couronne de colombes en cristal sera un symbole d’amour et de liberté pour ce parfum emblématique de la maison. Son deuxième parfum L’Air du Temps est depuis 1948 un grand classique iconique. 

En 1954, Jules-François Crahay, qui assistait la créatrice au studio, lui succède à la Direction Artistique. Le style s’architecture. La silhouette, relevée de courbes, s’élance. La collection Crocus de 1959 au célèbre tailleur éponyme connaît le succès. La maison développe alors sa ligne Mademoiselle Ricci, dont les modèles de semi-couture sont les prémices du prêt-à-porter de la marque. En 1964, c’est au tour du styliste Gérard Pipart, qui au fil de trois décennies, célèbrera en haute couture une femme flamboyante et s’adressera aux femmes de son époque en prêt-à-porter.

En 1998, la maison rejoint l’entreprise PUIG de Barcelone, distributeur des parfums Nina Ricci en Espagne. A la création se succéderont Olivier Theyskens, Peter Copping, Guillaume Henry puis le duo Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh qui a apporté son regard pointu et hédoniste porté par une approche de la silhouette à la fois poétique et ludique. Qui leur succèdera ? 

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,505SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas