les coups de cœur du directeur de l’audacieux festival francilien

Après deux éditions sous cloche (la première fauchée au tout début de la pandémie en mars 2020, la seconde jouée en version numérique en avril 2021), le célèbre festival Banlieues Bleues, basé en Seine-Saint-Denis, retrouve enfin sa formule habituelle. Pour sa 39e édition, il renoue avec le public à la faveur de 25 concerts répartis sur onze villes entre le 26 mars et le 22 avril 2022.

Parmi les quarante groupes à l’affiche, Banlieues Bleues joue comme à son habitude la carte de l’exploration, de l’audace et de l’ouverture, souligne Xavier Lemettre, directeur de la manifestation. Le festival accueille ainsi « les familles du jazz mais aussi beaucoup de satellites, bien des artistes qui ne font absolument pas de jazz, et d’autres qui partent du jazz pour mieux s’en détacher ». C’est le cas de certaines têtes d’affiches de l’édition 2022 : le violoniste Théo Ceccaldi et son projet Kutu d' »éthio-transe », le collectif londonien d’afro-jazz-beat Kokoroko ou le flûtiste Magic Malik et son nouveau groupe Kafrobeat (pour une création). Parmi les autres invités de marque, figurent le pianiste de jazz cubain Harold López-Nussa, le chanteur Sam Mangwana et sa rumba congolaise, l’Argentin Melingo, la chanteuse Mélissa Laveaux… Et des projets inclassables, coups de cœur présentés par Xavier Lemettre :

Soirée Niño de Elche, Raül Refree (26 mars)

« Je commence avec l’Espagnol Niño de Elche, aux manettes de la soirée d’ouverture, le 26 mars à la MC93 de Bobigny, et qui fait figure de créateur hors-normes et de rénovateur radical de l’esthétique du chant flamenco. Il présente deux programmes à Banlieues Bleues, un duo avec le producteur catalan Raül Refree et une nouvelle version scénique de son disque-événement, l’Anthologie du Cante Flamenco Heterodoxo. »

Trois spectacles jeune public : « Dracula », « Morphing », « Le Livre de la Jungle »

« Le festival propose trois concerts tous publics, c’est-à-dire incluant le jeune public, donc mélangeant les petits et les grands : Dracula revu par l’Orchestre national de jazz (ONJ, 1er avril à Stains) : Morphing du batteur Antonin Leymarie qui ambitionne d’être un dancefloor pour les kids (création, 10 avril à la Dynamo de Pantin) ; et Le Livre de la Jungle, soit le classique de la littérature jeunesse de Rudyard Kipling, transfiguré sur scène par la mini-fanfare Journal Intime et un incroyable Mowgli-danseur (20 avril à Bobigny). »

Deux soirées sur le concept norvégien Punkt (11-12 avril)

« Nous avons programmé deux nuits dédiées au concept Punkt des Norvégiens Jan Bang et Erik Honoré, qui font se suivre sur scène des concerts et leur live-remix, ce qui place l’auditeur-spectateur dans un contexte très original. On y croisera la scène du jazz alternatif zarbi, avec des découvertes comme Isabelle Sörling [ndlr : chanteuse suédoise, artiste vocale de l’année 2021 aux Victoires du Jazz], la pianiste estonienne Kirke Karja, une création en hommage à Ruyichi Sakamoto ou encore le duo Farida Amadou-Julien Desprez. » (11 et 12 avril à la Dynamo de Pantin)

« Vaisseau-Mère » et les « créations collaboratives » du festival (2 avril)

« Banlieues Bleues propose des créations collaboratives, c’est-à-dire conçues par des musiciens professionnels en totale collaboration avec des participants non-professionnels. Il s’agit là d’objets artistiques non-identifiés qui mélangent musique, textes, performances, et rassemblent beaucoup d’énérgies depuis plusieurs semaines, comme ce Vaisseau-Mère monté par l’artiste franco-sénégalaise T.I.E avec le collectif des Femmes Sauvages et une cinquantaine de jeunes Courneuviens, sur le thème de la féminité » (2 avril à La Courneuve).

L’affiche de la création collaborative « Le Vaisseau-Mère » de T.I.E. et les Femmes Sauvages (ROZETTA)

Rokia Koné et Jacknife Lee réunis sur scène pour leur premier album commun (22 avril)

« Enfin, nous aurons la première mondiale d’un disque époustouflant, Bamanan, qui vient de sortir sur le label Real World de Peter Gabriel : la rencontre entre la chanteuse malienne Rokia Koné, l’une des nouvelles voix les plus aimées dans son pays, avec le producteur américain Jacknife Lee, qui a travaillé pour des stars comme U2, R.E.M ou The Killers. Ils ont enregistré leur disque à distance, Covid oblige, entre Bamako et la Californie, et vont se rencontrer en vrai pour la première fois à Banlieues Bleues… » (22 avril à Aubervilliers)

Festival Banlieues Bleues, du 26 mars au 22 avril 2022
> Toute la programmation

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,498SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas