le Luxembourg met ses réserves en circulation

Le Grand-Duché tente de se préparer aux flambées du baril du pétrole en intégrant un plan visant à mettre en circulation des stocks de sécurité.

Le prix du baril connait des hausses spectaculaires depuis le début de l’invasion russe en Ukraine. Ce jeudi, il reprenait son escalade, atteignant un prix record depuis plus d’une décennie et entraînait avec lui les matières premières. Ces flambées des tarifs sont notamment dues au possible impact de la guerre sur l’approvisionnement des marchés en pétrole et en produits pétroliers.

Pour se prémunir, le Luxembourg participe à un plan coordonné par l’Agence internationale de l’énergie (AIE) de prélèvement des stocks d’urgence pétrolière. Cette action, dans laquelle se sont engagés une majorité des membres de l’AIE dont les États-Unis, l’Allemagne, la France, ou encore les Pays-Bas, a pour objectif de mobiliser des stocks à hauteur de 60 millions de barils.

« La participation du Luxembourg au plan de prélèvement des stocks d’urgence pétrolière est une évidence afin de soutenir l’action collective organisée par l’Agence internationale de l’énergie »,a précisé le ministre de l’Energie, Claude Turmes. « À l’heure actuelle, la sécurisation de l’approvisionnement en pétrole et la stabilisation des prix sont une priorité pour le gouvernement ». Le ministre évoque  « 108,685 kb de produits pétroliers », soit environ 3% des réserves nationales.

Le ministre a également annonce également que le Luxembourg soutiendra les efforts européens en faveur de la synchronisation du réseau électrique ukrainien avec le réseau européen.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter quotidienne.

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,498SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas