la soprano russe Anna Netrebko quitte le Met Opera de New York

« Ne s’étant pas conformée aux conditions du Met pour qu’elle répudie son soutien officiel à Vladimir Poutine qui fait la guerre en Ukraine, la soprano Anna Netrebko s’est retirée de ses concerts à venir au Met pour Turandot de Puccini en avril et mai ainsi que pour Don Carlos de Verdi à la prochaine saison », a indiqué le Metropolitan de New York dans un communiqué, ajoutant que la soprano ukrainienne Liudmyla Monastyrska la remplacerait pour l’opéra Turandot. La célèbre cantatrice russe, critiquée pour une complaisance supposée envers le président russe, s’éclipse ainsi de l’affiche de tous les concerts prévus au prestigieux « Met ».

Le directeur du Met Opera Peter Gelb a déploré une « grande perte artistique pour le Met et pour l’opéra ». Certes « Anna est l’une des plus grandes chanteuses dans l’histoire du Met, mais Poutine tuant des victimes innocentes, il n’y avait pas de solution », a regretté le dirigeant du prestigieux établissement de Manhattan. Il a précisé dans un courriel à l’AFP qu’il lui semblait « difficile d’imaginer un scénario qui verrait Anna revenir au Met ».

La célébrissime soprano russe avait déjà annoncé mardi dans un communiqué transmis en Allemagne qu’elle se retirait de la scène « jusqu’à nouvel ordre », mais sans plus de précisions. Elle devait se produire mercredi à la Philharmonie de l’Elbe de Hambourg mais son concert a été reporté à septembre 2022. La chanteuse devait se produire aussi en mars à la Scala de Milan puis à Zürich.

Âgée de 50 ans, la diva est apparue dans les plus grands opéras dont Rigoletto ou La traviata de Verdi, Les Capulets et les Montaigus de Bellini ou Guerre et Paix de Prokofiev. En février 2014, elle interpréta l’hymne olympique lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux de Sotchi, en Russie. Anna Netrebko est considérée comme la plus grande star de l’opéra des dix dernières années.

À New York, elle s’est produite plusieurs fois en solo au Met Opera, devant une salle comble. La pression s’accentue sur les artistes russes, une semaine après le déclenchement de la guerre en Ukraine, pour qu’ils prennent leur distance avec le président Vladimir Poutine, sous peine d’être personae non gratae sur les scènes occidentales. Le monde de la musique classique a ainsi été secoué le 1er mars par le limogeage du chef d’orchestre Valery Gergiev, un proche du Kremlin, de la direction de l’Orchestre philharmonique de Munich, des mesures similaires ayant été prises à son encontre à Paris (Théâtre des Champs-Élysées, Philharmonie), New York (Carnegie Hall) et Milan (Scala).

Le Met Opera a précisé qu’Anna Netrebko serait donc remplacée pour Turandot par la soprano ukrainienne Liudmyla Monastyrska en avril et mai. Pour le rôle d’Elisabeth de Valois pour le concert Don Carlo en 2022-2023, une remplaçante sera annoncée ultérieurement, selon le Met. Liudmyla Monastyrska a déjà chanté Turandot à l’opéra national ukrainien et au Bolchoï russe et avait fait ses débuts au Met Opera de New York en 2012.

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,497SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas