La Russie veut restreindre l’accès aux ressortissants de pays « inamicaux »

Le chef de la diplomatie russe a annoncé lundi qu’un décret était en préparation pour limiter l’accès au territoire russe aux ressortissants de pays auteurs d’actes « inamicaux », en pleine vague de sanctions contre Moscou depuis son offensive en Ukraine.

« Un projet de décret présidentiel est en préparation pour introduire des mesures de représailles, concernant les visas, en lien avec les actions inamicales de plusieurs gouvernements étrangers », a déclaré Sergueï Lavrov, lors d’une réunion du parti au pouvoir Russie Unie.

Le diplomate a ajouté que ce projet prévoyait « toute une série de restrictions » pour entrer en Russie, mais sans préciser quels pays et quels types de personnes seraient sanctionnés en particulier.

Face aux sanctions économiques occidentales, Moscou a publié début mars une liste de pays « inamicaux » qui comprend notamment les États-Unis, les membres de l’Union européenne, le Royaume-Uni, le Canada, le Japon, la Suisse, Taïwan, la Corée du Sud, la Norvège et l’Australie.

Lundi, Sergueï Lavrov n’a pas précisé si le décret en préparation s’appliquerait contre ces pays.

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,496SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas