« la politique de Macron est ultra-violente », estime Philippe Poutou, invité du 12/13

Publié le 22/03/2022 18:00

Mis à jour le 22/03/2022 18:28

Article rédigé par

Mardi 22 mars, le 12/13 reçoit Philippe Poutou, candidat du Nouveau parti anticapitaliste (NPA). Il a affiché sa solidarité avec la jeunesse corse et fustigé la politique de l’Union européenne en Russie.  

Philippe Poutou, candidat du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), est présent, mardi 22 mars, sur le plateau du 12/13. Il se rendra mercredi en Corse, après la nouvelle du décès d’Yvan Colonna, des suites de son agression en prison. Si le gouvernement a appelé au calme sur l’île de beauté, Philippe Poutou se dit « solidaire de la colère qui s’exprime aujourd’hui en Corse », et fait part de sa volonté de « reconnaître l’autodétermination des peuples ». « On pense que c’est en protestant, en se mobilisant, en prenant ses affaires en main qu’on peut changer la donne », poursuit-il.    

Selon Philippe Poutou, la violence est ailleurs. « Des gens sont esquintés au travail, des gens sont maltraités, meurent de la pauvreté, meurent du chômage. La société est ultra-violente, la politique de Macron est ultra-violente », ajoute le candidat NPA. S’il juge la colère des Corses « légitime », Philippe Poutou rappelle qu’il n’est « pas là pour essayer d’attiser ». Au sujet de l’Ukraine, il se réjouit de « l’expression de la solidarité » des Français, tout en se désolidarisant de la « politique de l’Union européenne », qui fait « n’importe quoi ». Il reproche notamment à la communauté internationale d’avoir accepté « de faire les Jeux [Olympiques] avec Poutine » et coopéré dans le passé avec la Russie. 

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,498SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas