«Je voudrais vous encourager à établir un contact direct avec le président Zelensky»

Ce lundi, selon un communiqué du ministère d’État, le Premier ministre Xavier Bettel et le président de la Russie, Vladimir Poutine, ont échangé par téléphone.

Après s’être entretenu avec le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, mardi dernier, le Premier ministre luxembourgeois, Xavier Bettel, a parlé avec le président russe, Vladimir Poutine, par téléphone, ce lundi : «Je sais que la partie ukrainienne reste ouverte à discuter des solutions possibles, a-t-il dit à son homologue russe. Pour sortir de cette crise, les négociations doivent à présent se poursuivre au plus haut niveau, de président à président. Je voudrais vous encourager à établir un contact direct avec le président Zelensky.»

 

? Just spoke with Vladimir Putin. Condemned Russia’s aggression in strongest terms – especially attacks on civilians. Pleaded for an immediate ceasefire & pickup of negotiations on the highest level. This war has to end now. Too much harm & suffering has already been caused.

— Xavier Bettel (@Xavier_Bettel) March 14, 2022

Cet échange de vues intervient alors même qu’une nouvelle session de pourparlers entre responsables russes et ukrainiens se tient ce lundi matin.

« Depuis notre première rencontre à Sotchi en 2015 et lors de nos nombreux échanges par la suite, j’ai toujours pris le soin d’essayer de contribuer à assurer la sécurité et la stabilité du continent européen, et pour maintenir la paix », avait-il rappelé à Vladimir Poutine en préambule de cette conversation, regrettant que « la situation (ait) malheureusement évolué de façon dramatique ».

Dressant le constat que «la guerre est de retour sur le continent européen suite à une agression militaire russe », le chef de l’État luxembourgeois a dit regretter « profondément la tournure qu’ont pris les événements. Personne n’a à gagner de ces affrontements; ni la Russie, ni l’Europe et certainement pas l’Ukraine qui démontre aujourd’hui, si besoin était, qu’il s’agit bel et bien d’un pays souverain qui se défend pour maintenir sa présence dans le concert des nations indépendantes».

Les demandes du Premier ministre vont dans le sens d’un arrêt de la guerre : «Il faut mettre un terme à cette tragédie humaine, stopper immédiatement cette attaque en cours contre l’Ukraine et instaurer un cessez-le-feu, a-t-il souhaité. Il faut tout faire faire pour que les couloirs humanitaires soient respectés et que les civils innocents puissent échapper aux affrontements militaires, notamment à Marioupol.» Pour lui, une solution négociée est la seule qui vaille.

Les deux parties ont décidé de rester en contact de manière régulière et de continuer ce dialogue, rapporte encore le ministère d’État.

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,498SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas