« Ils ont été pris la main dans le pot de confiture »

Publié le 24/03/2022 14:19

BRUT

Article rédigé par

En 2021, l’État a commandé pour plus d’un milliard d’euros de missions de conseil à des cabinets comme McKinsey. Rapporteure de la commission d’enquête qui l’a révélé, Éliane Assassi appelle à mettre fin à l’opacité.

« Je pense qu’ils ont été pris la main dans le pot de confiture (…) C’est la France qui est dirigée comme une entreprise. C’est la « start-up nation » », estime Éliane Assassi la rapporteure de la commission d’enquête. En 2021, l’État a dépensé plus d’un milliard d’euros en mission de conseil. C’est la révélation du rapport d’une commission d’enquête sénatoriale qui dénonce l’influence croissante des cabinets privés sur les politiques publiques. Il parle même de « phénomène tentaculaire. »

Réforme des retraites, stratégie vaccinale, enseignement ou encore la réforme des APL, voilà quelques-unes des missions pour lesquelles les cabinets de conseil privés ont été sollicités par l’État. « Macron dit que le recours au cabinet a régressé de 15 %, ce qui est faux, puisque la circulaire du Premier ministre datée du 19 janvier 2022, elle n’est pas contraignante, elle préconise de réduire de 15 % le recours aux cabinets », explique Éliane Assass. L’autre révélation du rapport du Sénat, c’est que le cabinet McKinsey n’aurait pas payé ses impôts en France depuis 10 ans.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,504SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas