Emmanuel Macron est-il le seul chef d’État à discuter avec Vladimir Poutine ?

Combien de chef d’État discutent avec Vladimir Poutine de la guerre en Ukraine ? A en croire Stanislas Guerini, le délégué général de La République en marche, il n’y aurait qu’un seul dirigeant au monde qui discute avec le Kremlin : « Aujourd’hui Emmanuel Macron c’est le seul chef d’État qui continue à parler avec Vladimir Poutine, à la demande de Poutine d’ailleurs, ça doit être noté », a-t-il dit sur Public Sénat lundi 7 mars. 

Faut-il continuer à parler avec Poutine ? « Il faut garder à tout prix ce canal-là. Aujourd’hui, @EmmanuelMacron est le seul chef d’Etat qui continue à lui parler, à la demande de Poutine. Cela doit être noté », indique @StanGuerini #BonjourChezVous pic.twitter.com/sAlZUSd1g7

— Public Sénat (@publicsenat) March 7, 2022

Ce qu’affirme Stanislas Guerini est faux. Si on regarde l’agenda de Vladimir Poutine, qui est publié sur le site du Kremlin, on peut lire que depuis le début de la guerre il y a deux semaines, le président russe a reçu 24 visites ou appels de l’étranger. Et il y en a seulement quatre où Emmanuel Macron était à l’autre bout du fil. 

Avec qui discute Vladimir Poutine ? Il y a d’abord plusieurs pays amis, comme la Biélorussie ou le Kazakhstan. Un peu plus loin, il y a la Syrie ou le Venezuela. D’après les compte-rendus du Kremlin, ces pays soutiennent ou approuvent l’action de Moscou. 

Parmi les pays qui pèsent plus sur la scène internationale, il y a notamment la Chine, qui a appelé dès le lendemain de l’offensive pour une conversation « constructive et amicale » d’après la Russie. On peut aussi rajouter à la liste : la visite à Moscou ce week-end du Premier ministre israélien qui tente de jouer les médiateurs tout comme le président turc ou le Premier ministre indien, qui ont tous les deux décroché leur téléphone pour discuter avec le président russe. 

Du coté des Occidentaux, la ligne n’est pas totalement coupée. S’il n’y a pas eu d’appel directement avec Joe Biden, Vladimir Poutine s’est entretenu avec Charles Michel, le président du Conseil européen, et avec Olaf Scholz, le chancelier allemand. 

Cependant, Emmanuel Macron reste un interlocuteur particulier. Avec le Premier ministre israélien, le président francais est le chef d’État avec lequel Vladimir Poutine a le plus parlé depuis le début de la crise. Cela s’explique notamment parce que la France a pris en début d’année la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne, mais aussi parce que les deux dirigeants se connaissent bien. Vladimir Poutine était le premier chef d’État reçu par Emmanuel Macron après son élection. Et depuis 2017, une quarantaine d’entretiens téléphoniques entre les deux hommes sont recensés sur le site de l’Elysée, sans compter les rencontres comme la dernière visite, juste avant la guerre, autour d’une très longue table au Kremlin. 

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,504SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas