Des musiciens russes et ukrainiens donnent ensemble un concert pour la paix à l’opéra de Nice

Après l’Opéra de Paris et celui de Bordeaux, c’est l’Opéra de Nice qui vient en aide aux Ukrainiens. Sur scène, des artistes français, russes et ukrainiens jouent pour célébrer la paix. Une réaction commune, à l’unisson, destinée à réagir, en musique, contre cette guerre fratricide qui se déroule, depuis un mois, aux portes de l’Europe.
L’orchestre de l’opéra de Nice avait déjà affiché sa solidarité en interprétant, le 9 mars dernier, l’hymne ukrainien en ouverture de la soirée des Victoires de la musique. 

Au programme de ce concert solidaire exceptionnel : le pianiste Nicolas Bringuier et son épouse Olga Monakh, d’origine ukrainienne, entourés d’artistes engagés de longue date en faveur de la fraternité entre les peuples. Ils ont interprété des œuvres de Brahms, Dvorak, Fauré, Rachmaninov, Scriabine, Tchaïkovski ou encore Skoryk, un compositeur ukrainien contemporain. 

Quand on joue on ne joue pas un auteur russe parce que toutes les histoires sont très complexes par exemple Tchaïkovski avait un grand-père ukrainien, donc on joue de la musique ensemble.

Nicolas Bringuier

Pianiste

Ce concert, organisé en partenariat avec la ville de Nice, était donc placé sous le signe de la solidarité. Toutes les recettes seront reversées à une association qui vient en aide aux enfants ukrainiens prisonniers des zones de guerre.
Un autre concert mêlant, cette fois-ci, opéra et comédie musicale est prévu lundi  28 mars après-midi à 16 h. Derrière cette nouvelle proposition, c’est un message d’espérance que les artistes comptent adresser au peuple d’Ukraine.

La musique ne va pas arrêter la guerre mais je crois que la musique est une arme très puissante pour rester connecter à son humanité et essayer de transmettre des messages de paix.

Bertrand Rossi

Directeur général de l’Opéra de Nice

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,507SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas