Closener et Biancalana élus haut la main

Depuis ce samedi, le LSAP est dirigé par un binôme. Le congrès organisé à Vianden a accordé sa confiance à Francine Closener et Dan Biancalana, formant désormais la coprésidence du Parti socialiste.

Le résultat est clair. Seuls candidats à se présenter pour prendre la tête du LSAP, la députée Francine Closener et Dan Biancalana, le député-maire de Dudelange, ont été crédités de 91,7 % et 95,85 % des voix lors du vote. C’est donc avec un large soutien que le tout premier duo à coprésider le Parti socialiste entame son mandat.

91,7% fir d’@FClosener
95,85% fir den @DanBiancalana

D’LSAP huet eng nei Duebelspëtzt ??#LSAPKongress pic.twitter.com/Yfgg3Eoyl8

— LSAP (@lsap_lu) March 5, 2022

Le nouveau binôme succède à Yves Cruchten, devenu président en mars 2020 en succession de Franz Fayot, nommé au gouvernement. Le remaniement ministériel en janvier de cette année, a poussé Yves Cruchten à mettre la présidence du LSAP entre parenthèses. Le député a en effet repris la tête de la fraction socialiste. Selon les statuts du parti, les deux fonctions ne sont pas compatibles.

Par contre, le LSAP a ouvert en novembre dernier la voie à une coprésidence partitaire du parti, ainsi qu’une double tête de liste lors des échéances électorales à venir.

Cap sur les élections de 2023

Il revient désormais à Francine Closener et Dan Biancalana à mener, avec le soutien du secrétaire général Tom Jungen, le LSAP vers les élections communales et législatives, fixées à juin et octobre 2023.

La vice-Première ministre et ministre de la Santé, Paulette Lenert, est pressentie pour ouvrir aux socialistes les portes du ministère d’État. Elle a cependant refusée de prendre la présidence du parti. En cause : l’importante charge de travail qu’amène la gestion de la crise sanitaire, ainsi que la coordination de l’équipe gouvernementale du LSAP. Aucun nom pour l’accompagner dans le rôle de tête de liste n’est encore cité.

Outre la condamnation de la guerre en Ukraine, ordonnée par par le président russe Vladimir Poutine, le LSAP s’est penché ce samedi matin à Vianden sur les piliers de sa politique : l’équité sociale, le logement, le climat ou encore l’éducation. La compensation financière  de l’explosion des prix de l’énergie a été un autre sujet débattu lors du congrès.

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,505SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas