Stéphane Ravier du Rassemblement national (RN) annonce la création de « Marseille d’abord »

L’unique sénateur du RN a annoncé jeudi soir à Marseille la création de son nouveau mouvement « Marseille d’abord ». Stéphane Ravier quitte les instances parisiennes du RN. En toile de fond de cette crise le parrainage d’une conseillère municipale RN à Eric Zemmour.

C’est à la permanence du sénateur RN Stéphane Ravier que les militants se sont réunis. L’élu leur avait donné rendez-vous pour faire une annonce. La création de son mouvement « Marseille d’abord ».

Devant quelque 200 sympathisants, Stéphane Ravier a annoncé qu’il se retirait « de toutes les instances parisiennes » du Rassemblement national.

Au centre de cette crise, le parrainage controversé de la conseillère municipale RN de Marseille et conseillère régionale PACA, Sophie Grech, à Eric Zemmour pour la présidentielle.

Franck Allisio, vice-président du groupe RN présidé par Stéphane Ravier au conseil municipal à Marseille, a quitté ce groupe début février, avec trois autres élus. Il entendait ainsi protester contre le maintien dans ce dernier de Sophie Grech, exclue depuis.

Furieux de cette décision, Stéphane Ravier avait appelé les instances du parti à trancher entre lui et Franck Allisio. Ce que le président du RN Jordan Bardella a fait en faveur de Franck Allisio, également délégué départemental du RN dans les Bouches-du-Rhône et élu RN à la Région.

Stéphane Ravier faisait partie du Bureau national du RN, sa direction élargie, ainsi que du Conseil national, le « parlement » du parti.

« Tout ça pour un parrainage, car le mien, elle (Marine Le Pen) l’a ! », a regretté le sénateur. « À un moment donné, trop c’est trop, je suis loyal, j’ai donné mon parrainage, on ne peut pas m’accuser de trahison », a-t-il insisté.

Marine Le Pen sera en visite dans le sud-est de la France vendredi, à Toulon dans le Var d’abord puis en meeting à Vallauris (Alpes-Maritimes).

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,506SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas