« Ses adversaires se battent entre eux en attendant qu’il monte sur le ring », la « guerre des nerfs » au QG de campagne d’Emmanuel Macron

Le président sortant, toujours pas officiellement candidat à l’élection présidentielle, joue la montre. En attendant l’annonce officielle, ses soutiens tâchent de gérer la guerre des nerfs.

Article rédigé par

Publié le 18/02/2022 08:04

Mis à jour le 18/02/2022 08:13

Temps de lecture : 1 min.

Quand le dira-t-il ? Malgré de nombreux indices sur une candidature, à 50 jours du premier tour de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron n’est toujours pas un candidat déclaré à sa réélection. Si les rumeurs vont bon train pour une annonce fin février, de toute façon, le chef de l’Etat devra sortir du silence avant le 4 mars et la date limite de dépôt des candidatures.

>> infographie. Parrainages pour la présidentielle 2022 : découvrez où en sont les candidats dans la course aux 500 signatures

En attendant, ses soutiens tâchent de gérer la guerre des nerfs. Comme au QG de campagne, au 68, rue du Rocher, dans le 8e arrondissement de Paris, où ça mouline à vide. Les équipes s’entraînent sur des scénarios putatifs, des mises en situation, bien conscientes que le choc approche, mais incapables de dire quand exactement.

Fin février, l’agenda officiel du Président est, pour l’instant, léger. « Mais où sont les avantages à ne pas attendre encore ? », s’interroge son entourage, alors que « ses adversaires se battent toujours entre eux en attendant qu’il monte sur le ring », dit un pilier de la majorité.

Attendre la semaine du 28 février implique de réussir à rester président tout au long de la visite du Salon de l’Agriculture le samedi 26. « Mais il serait alors le seul à ne pas y aller en candidat », s’inquiète un vieil ami. « A moins qu’il ne se déclare là-bas », disent les uns. « Ce serait symbolique mais cela manquerait de solennité », phosphorent d’autres.

En attendant, restent les 500.000 nouveaux tracts à écouler pour occuper le terrain. Le délégué général Stanislas Guerini a lui-même prévu de faire du porte-à-porte dans son quartier, avant une grande réunion au QG de campagne, lundi soir, avec toutes les composantes de la majorité et une grande partie du gouvernement.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,510SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas