malgré des signes de détente, la méfiance reste de mise

Publié le 16/02/2022 11:54

Mis à jour le 16/02/2022 11:54

franceinfo

Article rédigé par

Malgré le retrait de certaines forces militaires, les intentions russes restent floues à la frontière ukrainienne. Les Américains souhaitent des preuves claires et l’inquiétude reste de mise en Europe.

Les images de blindés chargés sur un train tournent en boucle depuis le matin du mardi 15 février. Moscou entend ainsi montrer qu’une partie des 100 000 militaires déployés à la frontière ukrainienne auraient terminé leurs manœuvres. C’est le premier signe de détente depuis le début de la crise. « Voulons-nous d’une guerre ou pas ? Bien sûr que non. C’est pour cela qu’on a avancé nos propositions pour un processus de négociations », a affirmé Vladimir Poutine. 

Face à ces signaux contradictoires envoyés par le président russe, la population ukrainienne ne sait plus sur quel pied danser. Dans la ville de Poltava, où l’on vit depuis des semaines sous la menace russe, on se prépare à une éventuelle attaque, avec des équipements militaires et médicaux. Pour sa part, le président américain, Joe Biden, salue une avancée, mais affirme en attendre davantage de la part de son homologue russe, Vladimir Poutine. Et pour cause : les forces russes restent encore nombreuse à la frontière de l’Ukraine.

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Newsletter

toute l’actualité en vidéo

Recevez l’essentiel de nos JT avec notre newsletter

Abonnement Newsletter

France Télévisions utilise votre adresse email afin de vous adresser des newsletters.

articles sur le même thème

Vu d’Europe

Franceinfo sélectionne chaque jour des contenus issus de médias audiovisuels publics européens, membres de l’Eurovision. Ces contenus sont publiés en anglais ou en français.

contenus sponsorisés

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,502SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas