le patron du Parti socialiste dans le Nord démissionne, jugeant la campagne d’Anne Hidalgo « à plat »

Benjamin Saint-Huile dresse un « constat amer » de la campagne de la candidate socialiste pour l’élection présidentielle. Estimant que « rien ne prend », il quitte ses fonctions et le parti vendredi.

Article rédigé par

Publié le 04/02/2022 16:13

Temps de lecture : 1 min.

Benjamin Saint-Huile, maire de Jeumont (Nord) et Premier secrétaire de la fédération du Nord du Parti socialiste, a annoncé vendredi 4 février qu’il quitte la formation politique et ses fonctions, a appris France Bleu Nord. Le Nord est la deuxième plus grosse fédération socialiste, selon ses membres. Pour Benjamin Saint-Huile, la campagne d’Anne Hidalgo est « à plat, rien ne se passe, rien ne prend », a-t-il jugé dans une conférence de presse tenue au sein de sa mairie. 

Dressant un « constat amer », sa « décision est d’abord de ne pas parrainer la candidature d’Anne Hidalgo ». Il « renonce aux partis pour ne pas renoncer à l’espoir sincère d’un peuple de gauche qui ne comprend pas » qu’il n’y ait pas de candidature unique. Le désormais ex-Premier secrétaire de la fédération du Nord du PS indique qu’il ne rejoint « aucun camp, aucune écurie » : « Je n’irai pas d’Hidalgo à Jadot, de Jadot à Taubira. Le vote Mélenchon n’a jamais été une option. Je n’ai pas la prétention d’avoir des solutions mais j’appelle à la responsabilité de ceux qui entourent les candidats : vous ne pouvez pas les condamner à une candidature de témoignage. »

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,504SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas