La vente aux enchères des baskets dessinées par le styliste Virgil Abloh mort en novembre, atteint 25 millions de dollars

Plus de 100 000 dollars la paire en moyenne, jusqu’à plus de 350 000 pour la plus chère : la vente de 200 lots de baskets Vuitton-Nike dessinées par le créateur américain Virgil Abloh peu avant sa mort a totalisé plus de 25 millions de dollars chez Sotheby’s, une opération sans précécent. 

Ces chiffres dépassent très largement les premières estimations de la maison de ventes, qui misait sur une fourchette de 5 000 à 15 000 dollars la paire, et avait fait démarrer chaque enchère à 2 000 dollars. Exclusivement en ligne, la vente aux enchères avait démarré le 26 janvier, selon un tempo soigneusement choisi, seulement six jours après la présentation à Paris de la toute dernière collection du directeur artistique de la mode masculine chez Vuitton, devant un public ému réunissant Rihanna, Kanye West ou encore Pharrel Williams. Populaire chez les jeunes, capable de faire la synthèse entre le luxe et le streetwear, Virgil Abloh est décédé le 28 novembre 2021 d’un cancer, à 41 ans, laissant le milieu de la mode sous le choc.

D’après Sotheby’s, plus de 1 200 acheteurs potentiels, originaires de plus de 50 pays du monde, ont participé aux enchères. Plus de la moitié de ceux qui ont remporté les lots ont moins de 40 ans et les collectionneurs d’Asie représentent 40% des acheteurs finaux. « Dès le moment où les enchères ont été lancées, il y a eu une énergie électrique » et « nous avons battu le record du plus grand nombre d’offres pour un premier jour de vente en ligne », a expliqué Brahm Watcher, responsable du streetwear et des objets de collection modernes chez Sotheby’s, cité dans le communiqué annonçant le résultat.

Selon Sotheby’s, Louis Vuitton et Nike, l’Américain avait participé à l’organisation de la vente des baskets avant sa mort. Les bénéfices seront reversés à la « Virgil Abloh Post-Modern Scholarship Fund », une bourse soutenant la formation d’étudiants d’origines afro-américaine et africaine.

Les 200 paires identiques de Air Force 1 – un modèle qui fête ses 40 ans en 2022 –, aux couleurs marron, blanc et crème et reprenant les célèbres damier et logo de Louis Vuitton, propriété de LVMH, et la virgule de Nike, étaient vendues séparément. Le modèle avait été présenté en juin dernier pour la collection printemps-été 2022 de Louis Vuitton, dans différents coloris, que la marque compte vendre en édition limitée dans le futur.

Lors des enchères, la paire la plus coûteuse, une taille 5 (36 en Europe), a été adjugée 352 800 dollars, un record pour une paire d’Air Force One dans ce type de vente, selon Sotheby’s. Chaque lot comprenait aussi un sac mallette Pilote de couleur orange

Depuis des années, les sneakers sont devenues des objets de collection qui peuvent s’arracher parfois pour des dizaines de milliers de dollars. Pour se donner un coup de jeune et élargir leur clientèle, les grands noms du luxe ont pris l’habitude de créer des collections en partenariat avec des marques de sport ou de streetwear, à l’image de Dior, une autre marque de LVMH, avec Jordan. Les maisons d’enchères ont suivi le même chemin.

Dans l’histoire des baskets les plus chères, les records appartiennent à des modèles uniques portées par des légendes du sport ou du hip-hop. En avril dernier, une paire de baskets Nike Air Yeezy 1, portées par le rappeur Kanye West avait atteint 1,8 million de dollars chez Sotheby’s. En octobre, une paire de baskets portée par la superstar de la NBA Michael Jordan au début de sa carrière avait été vendue près de 1,5 million de dollars.

La légende Abloh, elle, va continuer. Celui qui avait créé la marque Off-White sera l’objet d’une rétrospective à partir du 1er juillet au Brooklyn Museum de New York.

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,503SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas