Jean-Luc Mélenchon explicite sa position sur la Russie

La guerre en Ukraine heurte de plein fouet la campagne présidentielle française. Jean-Luc Mélenchon a écourté le programme de son déplacement sur l’île de La Réunion.

Article rédigé par

Publié le 26/02/2022 17:44

Mis à jour le 26/02/2022 20:22

Temps de lecture : 1 min.

Avant de quitter l’île, le candidat La France insoumise à la présidentielle a tenu un meeting samedi après-midi à Saint-Denis de la Réunion, devant un millier de personnes. Attaqué par une partie de la gauche sur une présumée complaisance à l’égard de Vladimir Poutine, Jean-Luc Mélenchon a tenté de clore le chapitre en consacrant la moitié de son discours à l’Ukraine et en justifiant ses propos antérieurs par son « non-alignement ». « Je demande qu’on cesse les caricatures », a-t-il plaidé. 

Certes, il a bien dit que la Russie n’envahirait pas l’Ukraine : « C’est vrai, j’ai commis une erreur, mais ce n’est pas par aveuglement. » Il vise alors en creux Emmanuel Macron : « Je me suis référé à ce que disaient les plus hautes autorités de mon pays et j’ai eu tort de les croire ! » 

Deuxième justification : « l’Otan qui veut intégrer l’Ukraine, se comporte en agresseur », disait-il ces dernières semaines, mais c’était avant que Vladimir Poutine envahisse l’Ukraine et que Jean-Luc Mélenchon condamne la Russie : « Nous n’avons pas changé de position parce que nous condamnons l’intervention russe. Depuis 2014, je répète sur tous les tons qu’on n’humiliera pas durablement la Russie en continuant à faire avancer l’Otan à toutes ses portes. C’est un danger qu’il n’accepteront jamais. Nous n’avons jamais dit autre chose. Nous avons dénoncé ceux qui étaient responsable de cette situation parce que nous ne sommes pas alignés. » Et le candidat n’oublie pas de charger Emmanuel Macron et sa gestion de cette nouvelle crise : les sanctions, les menaces militaires. 

« Je mets en garde le président de la République contre la tentation du cynisme, qui serait après tant d’erreurs de s’agiter dans le rôle qui plaît toujours à un garçon, du grand soldat avec ses arcs et ses flèches. » 

Jean-Luc Mélenchon

en meeting à La Réunion

Jean-Luc Mélenchon sait que cette crise internationale pourrait profiter au chef de l’État dans un réflexe légitimiste. Il tente de faire en sorte qu’elle ne lui porte pas, à lui, préjudice.

Ukraine : Jean-Luc Mélenchon se justifie – Reportage de Hadrien Bect

écouter

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,502SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas