Hausse des prix de l’énergie : la Russie engrange

L’excédent commercial de la Russie a presque doublé en 2021, bondissant de 88,4 % sur un an pour s’établir à 197,3 milliards de dollars, tiré vers le haut par une flambée des prix des hydrocarbures, selon les chiffres des douanes.

Pendant l’année écoulée, les exportations ont progressé de 45,7 % à 493,3 milliards de dollars. Celles d’hydrocarbures, de loin les plus rémunératrices, sont restées au niveau de 2020 en termes de volumes, mais ont vu leur prix s’envoler de 59,3 %.

Tout au long de 2021, mais particulièrement au quatrième trimestre, le secteur a bénéficié de la montée des prix du brut, tombés jusqu’en territoire négatif au printemps 2020, et du gaz, qui ont quadruplé en un an.

Une flambée soutenue par une forte reprise économique, mais aussi largement due aux tensions géopolitiques entre la Russie et son principal marché gazier, l’Europe. La part des hydrocarbures dans l’ensemble des exportations russes a ainsi progressé de 49,7 % en 2020 à 54,3 % en 2021.

Il est à noter qu’en volume, les exportations d’électricité et de charbon ont augmenté. Celles de gaz sont restées stables (+0,5 %), tandis que celles de pétrole ont même baissé de 3,8%.

Les agences de presse russes ont également relevé que les revenus tirés des exportations de gaz par Gazprom ont plus que doublé en 2021, à 55,5 milliards de dollars. Autres exportations notables, les métaux, dont la part dans l’ensemble des exportations, restée stable, dépasse les 10 %.

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,506SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas