depuis le vote du pass vaccinal, de plus en plus d’élus reçoivent des menaces de mort

Publié le 04/02/2022 13:56

Mis à jour le 04/02/2022 13:56

Envoyé spécial

Article rédigé par

La crise sanitaire exacerbe les tensions. En un an, les violences contre les élus ont augmenté de 50%, et ces trois derniers mois, 540 députés ont subi menaces, outrages ou agressions. Après le vote du pass vaccinal, ceux qui étaient présents dans l’Hémicycle ont presque tous reçu des menaces de mort. « Envoyé spécial » a voulu mesurer l’ampleur du phénomène.

« Un député va mourir très bientôt en faisant connaissance avec ma kalachnikov. » « Je réfléchis à comment t’électrocuter, ou alors te planter un coup de couteau. » « Peu importe comment on te tuera. Vous allez vite comprendre que notre liberté, il ne fallait pas y toucher. » « On va te cramer avec ta famille. » Ces messages haineux (et anonymes) et bien d’autres du même type ont été transmis à « Envoyé spécial » par des élus de tous bords. 

Pourquoi ce déferlement de haine ? Depuis le vote du pass vaccinal à la mi-janvier 2022, la discorde entre « pro » et « anti » est exacerbée. Les députés présents ce soir-là ont presque tous reçu des menaces de mort anonymes. 

Sur 577 députés, 116 ont reçu récemment des mails anonymes

Pour mesurer l’ampleur du phénomène, « Envoyé spécial » a contacté les 577 députés. Cent seize élus, tous partis confondus, ont dit avoir reçu des mails d’expéditeurs inconnus ces dernières semaines. Des mails souvent envoyés à partir de messageries éphémères, créées pour l’occasion. Certains élus ont aussi reçu des lettres manuscrites à leur permanence, ou directement à leur domicile. Et beaucoup parmi eux ont pu trouver dans leur courrier une liste mentionnant les adresses personnelles de plusieurs députés de tous bords. 

« Disons que c’est surtout votre famille qui a peur, confie une élue à qui la police aurait conseillé de ne « plus aller travailler à [sa] permanence ». Les députés sont inquiets pour leur sécurité et celle de leurs proches. Ce « mode d’expression [qui devient] assez classique, malheureusement », selon l’un d’eux, est aussi « très préoccupant pour la santé de notre démocratie ».

Extrait de « Menaces sur les élus », un reportage diffusé dans « Envoyé spécial » le 3 février 2022.

> Les replays des magazines d’info de France Télévisions sont disponibles sur le site de franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique « Magazines ».

Partager sur Twitter

Partager sur Facebook

Partager par mail

Partager le lien

Articles connexes

Stay Connected

0FansJ'aime
3,503SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

ne manquez pas